Facebook EmaiInACirclel
Stratégie

Créer sa boutique en ligne : y aller vite mais respecter les étapes

Martin Rubio
Martin Rubio
Customer Success Officer

La digitalisation du commerce connaît un coup d’accélérateur avec la crise. La révolution technologique en cours touche désormais tous types de commerces. Les business qui n’étaient pas digitaux tentent de le devenir en urgence. Mais cette accélération entraîne aussi des problèmes, des questions et de fausses bonnes idées.

Les principaux problèmes que nous signalent ceux qui se lancent en ce moment sont :

  1. Je dois créer une e-boutique en urgence.
  2. Je ne sais pas quelle boutique choisir.
  3. Je ne suis pas sûr de retrouver mes clients.
  4. J’ai la boutique mais aucun visiteur.
  5. Je vends mais comment livrer ?

Voici quelques éléments de réponse pour vous aider à décider.
 
créer sa boutique en ligne
 

#1 Se lancer rapidement sans créer sa boutique en ligne

Si on n’est pas encore présent en ligne et que l’on cherche à comprendre comment les clients vont réagir face à une offre en ligne, on peut très vite se lancer, de manière modeste via des intermédiaires qui existent déjà : les Marketplaces.

C’est peu coûteux, c’est immédiat, mais ça ne rapporte pas forcément beaucoup car ces intermédiaires vous prennent une partie de la marge sur vos ventes.

Voici les principales Marketplaces, où il est possible de faire ses premiers pas :

Mais de très nombreuses Marketplaces spécialisées ont vu le jour ces dernières années… et semaines ! Voici quelques exemples par secteur :

 

#2 Choisir les bons logiciels de e-commerce

Il n’existe pas une réponse unique pour choisir la bonne technologie afin de créer sa boutique en ligne. Tout dépend du besoin, du type de clientèle, du type de produits, du type de livraisons.

Une boutique avec les fonctionnalités minimums peut être installée sur les CMS de base. Il faut dès lors envisager des extensions afin d’optimiser le processus de passage en caisse :

  • Shopify : la plateforme e-commerce qui monte, pour faire son premier pas dans le e-commerce
  • Magento : une plateforme e-commerce puissante pour se professionnaliser
  • Pure Java sans aucun framework pour cibler l’excellence

Quel que soit le choix du CMS, il ne faut pas penser que la technique va s’arrêter à la sortie de la boutique. Les mises à jour, la sécurité, les bases de données et les évolutions constituent des coûts incompressibles de maintenance. En e-commerce, toute interruption de service se traduit instantanément par une perte sèche de Chiffre d’Affaires.

Pour en savoir plus sur comment choisir ses outils et mettre en place sa stratégie e-commerce, consultez le parcours typique d’une entreprise depuis sa décision de se lancer dans le e-commerce jusqu’à devenir une référence du secteur.

 

#3 Les clients digitaux ne sont pas les mêmes que ceux des boutiques

On connaît ses clients dans la vraie vie. Ils sont des clients occasionnels ou réguliers, ils viennent de loin ou du quartier. Mais savez-vous comment ils se comportent en ligne ? Même si ce sont les mêmes personnes (et ne comptez pas trop dessus), ils auront un comportement différent devant leur écran.

Aussi, il faut se débarrasser des préjugés, même des certitudes tirées de l’expérience en magasin, mais se doter des meilleurs outils d’analyse des données.

Des outils de tracking existent. Ils sont des aides précieuses à la décision.

Quelques noms célèbres :

  • Mixpanel : solution d’analytics produit
  • HotJar pour comprendre les utilisateurs comme s’ils étaient à côté de vous
  • Google Analytics : le plus utilisé, facile mais à customiser

Ils permettent de se rendre compte, surtout en période exceptionnelle comme celle-ci, si les comportements changent et s’il faut donc adapter la réponse aux clients.

 

#4 Comment se faire connaître en ligne

Tout le monde s’y met en ce moment et voilà bien le problème. Avoir simplement créé sa boutique en ligne ne suffit pas. Il faut réfléchir à ceux que l’on veut atteindre (leur identité, leur statut social, leur lieu géographique) et leur parler.

En ligne, les mots et l’expérience du client font la différence.

Vous pouvez commencer par un audit de référencement. Ces audits abordent plusieurs aspects :

  1. L’audit sémantique : son but est de comprendre comment les utilisateurs cibles recherchent les produits et services équivalents au vôtre sur Google.
  2. L’audit concurrentiel : il observe comment les principaux acteurs du marché́ répondent aux demandes des clients comme les vôtres.
  3. L’audit technique : il s’agit ici d’identifier les forces et faiblesses du site actuel, s’il y en a un, ou de donner les recommandations s’il est à construire.
  4. L’audit contenu identifiera les opportunités d’articles à écrire.

La concurrence étant désormais féroce sur le digital, une équipe agile pour s’occuper du référencement est un élément indispensable au succès.

Le référencement n’ayant pas un effet immédiat, il sera utile d’utiliser la finesse de positionnement pour lancer dans un premier temps des campagnes d’acquisition auprès des bons publics :

  • Campagnes Adwords
  • Campagnes Facebook
  • Campagnes Instagram

 

#5 Le e-commerce ne se passe pas qu’en ligne

Comme le dit Philippe Chaigneux, CEO de Made.com, invité de PentaLive, dans cette période de confinement, les entreprises de livraisons étaient les partenaires clé des e-commerçants. S’ils tombaient, les commerçants tombaient avec eux. Que cela soit un simple livreur deliveroo, un livreur uber eats ou un transporteur, considérez que la qualité de la livraison fait partie intégrante du produit. Évitez de vous engager au début sur des délais, cela pourrait gâcher l’expérience client.

Pour en savoir plus sur les stratégies mises en place dans son entreprise afin de faire face aux turbulences actuelles, regardez en replay l’intervention de Philippe Chaigneux :
 

 
Pour tous les acteurs, TPE, PME, commerçants, qui se lancent à vitesse accélérée dans le e-commerce, la réussite passe par un accompagnement serein. Les trois clés de la réussite pour créer sa boutique en ligne sont :

  1. S’appuyer sur les innombrables outils déjà existants pour aller vite
  2. Observer et analyser rapidement pour trouver où est la martingale
  3. Se renforcer quand on est sûr du chemin

Et j’ajouterai : ne pas écouter tous ceux qui vont profiter de ce qui est en train de se passer pour vous assurer le fameux « succès en quatre semaines »…
 
Si vous souhaitez être accompagné pour lancer la digitalisation de votre commerce et créer votre boutique en ligne, contactez l’un de nos Consultants E-Commerce.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.