Facebook EmaiInACirclel
COVID-19

Pentalog fait 20% de croissance sur son premier trimestre… mais la suite ?

Frédéric Lasnier
Frédéric Lasnier
Chief Executive Officer

Nos services d’outsourcing nearshore européen et offshore Vietnam nous permettront-ils de mieux prendre la vague que d’autres ? La combinaison consulting UX/UI local et production en remote sera-t-elle vraiment la bonne ?

services it - covid-19

Pentalog a réalisé une incroyable performance sur son premier trimestre. L’entreprise n’a pas perdu une seule journée de production, même dans la seconde quinzaine de mars, ce qui est formidable. Cela n’a été possible que grâce à l’extrême agilité des collaborateurs, des clients et surtout de notre équipe d’infrastructure et de sécurité. Nous pouvons être fiers de nous.

Pour la suite de l’année, faire des prévisions est un jeu bien difficile, mais je ne me sentirais pas crédible si je n’essayais pas de faire un pronostic, basé sur la situation présente de nos contrats et notre volant d’affaires.

Pentalog n’a perdu aucun contrat à ce jour pendant la crise. Deux équipes seulement ont été suspendues en totalité, quelques-unes partiellement et nous avons consenti quelques gestes commerciaux aux plus fragiles de nos clients. Pour pouvoir le faire, nous nous tournons aussi vers ceux qui ne souffrent pas ou même profitent de la crise et leur demandons d’être vigilants à l’exécution des règlements financiers, afin de nous permettre de pouvoir aider ceux qui en ont besoin. Nous répondons à la crise par la collaboration et le principe d’écosystème. Sincèrement, tout le monde est remarquable et personne ne cherche à profiter de la situation.

Commercialement, nous avons également réalisé quelques belles signatures au Q1 et dans les premières semaines du Q2, en France, en Autriche et aux US.

Nous avons également repris des activités marketing soutenues, ayant détecté des signaux d’intérêt de clients qui veulent être capables de croître dans la flexibilité. De fortes marques d’intérêt pour les services middle cost et low cost apparaissent un peu partout. Pentalog, qui a démontré que l’on peut parfaitement conjuguer excellence qualité et production en zone nearshore et offshore doit se positionner en conséquence.

Le pipe commercial reste significatif.

 

Et SkillValue Freelance ?

SkillValue a réalisé au T1 une croissance de 39%, très impactée par le COVID-19 sur les deux dernières semaines de mars où le volume de commande de Freelancers a brutalement chuté. Nous évaluons la chute de la demande sur le marché à 50% depuis le 17 mars.

En avril, les ventes ont un peu repris mais avec des durées de commande un peu moins longues.

De même, nous constatons un afflux inhabituel de freelancers sur notre plateforme. Essentiellement des personnes qui avaient pour point commun d’être en mission dans les locaux du client sans que la possibilité de télétravailler ait pu être mise en place.

 

Je me risque à un pronostic de croissance sur le T2 !

Alors que je vois tous les groupes cotés retirer leur guidance 2020 les uns après les autres, je me dis qu’il doit pourtant être possible de se risquer à des prévisions de 3 mois, étant admis que cela constituera un exercice difficile. Si j’étais actionnaire j’apprécierais la prise de risque.

Pour le T2, j’imagine que le groupe réalisera une croissance nulle du fait des quelques arrêts et des diminutions de contrats.

Peut-être même aurons-nous la chance de signer une faible croissance positive, si nous réussissons à démarrer quelques nouvelles affaires, puisque nous parvenons à télé-recruter. Déjà 22 ingénieurs depuis le début du confinement ! Rien n’est impossible !

 

Consultez également :

Secteur IT et Digital…. qui va survivre ? Comment survivre ?

PentaLive : l’émission pour vous sortir de la torpeur et préparer le rebond


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.