Facebook EmaiInACirclel
PHP

Les piliers du commerce en ligne

PentaGuy

Blogger

J’ai participé jeudi, le 29 septembre à une manifestation sur Drupal à Paris. Cet évènement était organisé par CapGemini sur la base-line “Créez le web de demain”.

Le plan était le suivant :

    * Approche globale de Drupal par Dries Buytaert – Créateur de Drupal et CTO d’Acquia
    * Présentation de migrations vers Drupal par Christelle Picq – DSI de Voyages-SNCF.com Technology
    * La situation du e-commerce par Justin Ziegler – CTO de PriceMinister
    * L’évolution du e-commerce par Denis Lafont-Trevisan – Directeur du Centre d’Excellence Digital Business Solutions de CapGemini France
    * Présentation de l’offre Drupal Commerce par Frédéric Plain – CEO de CommerceGuys

Au-delà de la présentation intéressante de Dries sur l’intérêt que les entreprises ont à faire le choix de Drupal et celle de Christelle sur sa mise en oeuvre sur les sites de Voyages-SNCF, le sujet en filigrane de ce séminaire était : “e-commerce avec Drupal“. On vit bien l’évolution des pratiques du web de l’information, mais nous ne sommes qu’aux portes de l’évolution du commerce en ligne.

Frédéric est venu présenté le positionnement de DrupalCommerce. Après deux ans de développement l’équipe de Drupal Commerce a sorti sa version 1.0. Leur positionnement est clairement le site de commerce en ligne nécessitant de nombreux services. Ils n’ont pas cherché à disposer d’un outil out-of-the-box mais d’une solution très ouverte s’appuyant sur les valeurs de Drupal (fiabilité, performances, extensibilité, …). Dans un article sur notre blog de techno & méthodes informatiques, j’ai aussi rédigé un post sur la comparaison de Magento & Drupal Commerce.

Justin & Denis ont successivement présenté un historique et les tendances sur le e-commerce. En France, l’usage du commerce en ligne était déjà un peu forgé avec les réussites passées via le minitel. Sont ensuite arrivés des industriels anglo-saxon (amazon, EBay, …) qui ont façonné des pratiques pour répondre à des attentes en réalisant leur solutions dédiées. Mais pour une adoption massive du commerce en ligne, il fallait des solutions OpenSource prêtes à l’emploi ce que l’on peut trouver au travers des Magento, Shopify et PrestaShop. Dans ce contexte, la solution OpenSource est synonyme d’agilité.

Les tendances sur le e-commerce sont les suivantes :

    1. L’internaute est actif, informé et grégaire : Le visiteur du site de vente n’a plus un comportement linéaire (sélection, inscription, achat). Il s’est informé sur ce qu’il veut au travers des réseaux sociaux, localement, le site de la marque, … Cette volonté d’un achat maîtrisé et partagé avec d’autres ne facilite pas la captation et la fidélisation du client.
    2. Digitalisation de la marque et de la relation : La marque du produit ne peut plus s’appuyer uniquement sur son réseau de revendeur pour mettre en avant son produit. Le futur acheteur est exigeant sur la précision des informations qu’il dispose pour effectuer son achat et des réponses qu’il obtient. Cette richesse (vidéos, description, partage d’expérience, …) est essentielle pour la transformation.
    3. Rupture des usages et technologique : La rupture est évidente dans la pratique d’achat (cycle complexe, retours fréquents, m-commerce, …). D’un autre côté, les technologies comme le node.js, le NoSQL et le HTML5 présagent d’une nouvelle génération de plateformes en rupture avec les précédentes par la recherche de performance, de concentration des traitements sur le serveur (mobile cloud computing) et de nouvelles capacités d’expériences utilisateurs.
    4. Internet mobile et pervasif : Le volume d’achat via des terminaux mobiles (Smartphone, iPad) progresse très fortement. La version mobile d’un site d’achat devient incontournable. L’accessibilité aux services en ligne devient pervasive, on les retrouve dans de nombreuses situations (bureau, domicile, mobilité, …).
    5. Cross-canal, complexité et volume : Le canal unique par lequel le client prend contact est révolu. Le web, le mobile, le point de vente physique, les réseaux sociaux, ils sont nombreux. Leur prise en compte, leur gestion accroissent la complexité et le volume d’information à gérer.

Ces 3 axes de pilotage pour les services de commerce en ligne sont à prendre en compte :

    1. Priorité à l’expérience client : La pratique du site doit être parfaite. L’exigence des utilisateurs est très forte pour des sites de qualité (finesse, navigabilité, clarté, repères clairs). Le manque d’adhésion ou de fiabilité d’un site entraîne immédiatement la perte du visiteur sans retour.
    2. Gestion du rythme et de l’évolutivité : Les services de la plateforme de e-commerce doivent s’améliorer régulièrement de manière visible. L’amélioration de la gamme des produits et les services de la boutique sont des gages de fidélisation.
    3. Agilité : Les pratiques des visiteurs changeant rapidement, il est indispensable de mettre en place une organisation agile qui saura s’adapter “immédiatement” aux nouvelles exigences.

La plateforme Drupal semble représenter 2% des plateformes Web. Elle reste une technologie montante pour les plateformes frontales web qui nécessite une forte montée en charge et un temps de développement réduit. C’est vrai que la communauté est très active (12 000 modules, 1300 thèmes), cela lui donne de la pérénité et de l’indépendance. L’arrivée d’une brique e-commerce développée par le regroupement de 2 équipes (US + FR) montre aussi les ambitions que la plateforme et la communauté veulent se donner.

En faisant rapidement une liste des projets en cours à Pentalog, je peux vous dire que la quasi totalité des projets liés au e-Commerce sont en PHP. C’est aussi la tendance que CapGémini a sur son centre d’excellence. Nos futurs projets liés à notre propre activité sont également en PHP. Nos choix se confirment avec les tendances : le frontal est en PHP, la partie transactionnelle est le plus souvent en Java.

La volonté de mettre ses produits en ligne peut se faire facilement avec des solutions pré-packagées. Dans la mesure, où le domaine d’activité est soumis à une forte concurrence, la qualité graphique de la boutique, de ses produits, la richesse d’information, sa visibilité (SEO), son adaptation aux pratiques des utilisateurs sont des éléments indispensables pour se maintenir à un niveau élevé. Il faut donc comprendre que le cycle d’amélioration et donc de l’investissement sur la plateforme est sans fin. Certainement le prix du succès.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close