Facebook EmaiInACirclel
Externalisation IT

Innovation technologique : ceux qui investissent aujourd’hui seront les leaders de demain

Mickaël Hiver
Mickaël Hiver
Revenue Manager Europe & Asia

Et soudain, le monde entier a vibré au rythme de Zoom : la plateforme de visioconférence est devenue une infrastructure tout aussi vitale que l’électricité et l’eau, pour les entreprises et les gouvernements, les étudiants, les familles… Bref, pour tout le monde.

Première surprise par cet engouement, l’équipe de direction de Zoom a été prise au dépourvu lorsque l’adoption subite et massive de son produit a provoqué des failles de sécurité et d’échelle, ce qui n’a pas manqué de faire les gros titres.

Mais quelques corrections urgentes plus tard, Zoom a de nouveau créé la surprise début juin lors de la publication de ses impressionnants résultats trimestriels : TechCrunch a communiqué une croissance annuelle de 169%, l’entreprise affichant un juteux chiffre d’affaires de 328,2 millions de dollars au 1er trimestre.

Innovation technologique
 

Le phénomène Zoom

Et cette histoire sera celle – certes moins spectaculaire – de nombreuses plateformes web et de services digitaux qui choisissent l’innovation technologique pour se sortir de la crise et se développer, de la télémédecine aux divertissements, en passant par les services de livraison à domicile en tout genre.

La reprise économique donnera naissance à une nouvelle normalité assortie d’une demande d’un large éventail de services digitaux. Ces entreprises et toutes celles qui investissent aujourd’hui dans la tech capitaliseront sur leur toute nouvelle célébrité pour devenir de vrais leaders.

Des acteurs majeurs comme Alphabet et Amazon qui capitalisent sur leur envergure à la myriade de startups et leurs dizaines d’offres à valeur ajoutée, les domaines d’innovation sont nombreux et variés au sein des différents secteurs.

Le Forum Économique Mondial a identifié 10 tendances technologiques clés, emmenées par l’E-commerce, les paiements, la collaboration et l’éducation. Des secteurs auxquels on prédit une expansion rapide à mesure que le monde s’adapte aux conditions imposées par la pandémie.

« Pendant la pandémie de la COVID-19, les technologies jouent un rôle majeur en maintenant le fonctionnement de notre société dans une période de confinement et de quarantaine », observe le Forum. « Or, ces technologies pourraient avoir un impact à long terme, au-delà de la COVID-19. »

Comme McKinsey l’affirme dans l’un de ses derniers livres blancs, « les perturbations causées par le coronavirus ont souligné le rôle essentiel des technologies, qu’il s’agisse de mettre en œuvre le télétravail ou de déployer les canaux numériques pour répondre à l’affluence de clients. »

Il faut bien reconnaître que les récessions sont de véritables couperets : la plupart des entreprises vont stagner ou ne pas s’en remettre. Pourtant, une petite proportion des entreprises – à peine 9 % d’entre elles, selon plusieurs cabinets d’études – est parvenue à libérer son potentiel et ressortir plus forte de la crise.
 

Investir aujourd’hui dans l’innovation technologique pour maîtriser le rebond

Comment sortir gagnant d’un effondrement de la croissance ?

En équilibrant habilement les économies de coûts et les investissements stratégiques, les gagnants ont « la plus grande probabilité » d’adapter les stratégies commerciales aux signaux de demande émergente et aux concurrents affichant d’excellentes performances, affirment les auteurs de Roaring Out of Recession.

Ces entreprises sont en mesure de « réaliser des investissements bien plus importants que leurs concurrents en R&D et marketing, » observent les auteurs. Et elles sont mieux préparées à l’après-COVID-19. Ces entreprises prennent le ralentissement comme une chance de se « réarmer » pour les commandes clients anticipées.

Le journaliste Walker Frick, qui s’était penché de manière prémonitoire sur la question de la survie à la crise économique il y a un an, explique que « la préparation est le facteur qui fait toute la différence » et qu’afin de prendre les bonnes décisions, « une entreprise doit être flexible et prête à s’adapter. »
Le rapport HRB de Walker Frick est une lecture passionnante à la lumière du contexte actuel ; elle offre une perspective approfondie de la stratégie commerciale (et de longues discussions sur la gestion des capitaux et le recrutement). Je présente ici son analyse sous la forme de deux moteurs synchronistiques de l’adaptation : l’agilité et la digitalisation.

L’agilité, c’est-à-dire la capacité à aligner autorité et expertise, est essentielle dans cette approche, car elle permet de surmonter la perturbation des cycles de planification et des hiérarchies centralisées, rigides et lentes quand tout va bien, et menacés d’extinction en cas de crise.

En étudiant les conséquences des récessions passées, Walker Frick a découvert que les « entreprises décentralisées ont délégué la prise de décision à des niveaux hiérarchiques moins élevés, » et par conséquent « ont su s’adapter à l’évolution des conditions. »

Chez Pentalog, nous percevons les signes de la décentralisation des tâches : nos clients plateformes et SaaS demandent un accompagnement plus poussé auprès de certains de nos profils les plus spécialisés – sécurité, DevOps et architecture, pour n’en citer que quelques-uns. Notre équipe aide nos clients à traverser avec succès les périodes de changements.

La digitalisation est la seconde tendance clé mise en exergue par Walker Frick. Les entreprises intelligentes ne se contentent pas d’investir (ce que nous voyons aussi chez certains clients) : elles se servent du ralentissement économique comme d’une opportunité pour diminuer les coûts d’innovation relatifs.

Comme l’explique W. Frick, que je cite de manière exhaustive :

« Les entreprises investissent dans les technologies pendant une récession parce que ce coût d’opportunité est plus faible que ce qu’il serait dans de bonnes conditions économiques. Lorsque l’économie se porte bien, une entreprise est motivée à produire le plus possible. Si elle redirige ses ressources pour investir dans de nouvelles technologies, elle risque de laisser de l’argent sur la table. Mais lorsque la demande diminue, les opérations n’ont pas besoin d’être maintenues à un rythme maximum, ce qui libère le budget pour financer des initiatives IT sans impacter les ventes. »

« C’est pourquoi, » explique-t-il en conclusion, « l’adoption d’une nouvelle technologie coûte moins cher, en un sens, en période de crise économique. »

Les chefs d’entreprise qui désirent se préparer à l’avenir doivent exploiter les opportunités de la crise liée à la récession qui se profile à l’horizon.
 

Agilité et investissement

Un double effort axé sur l’agilité et l’investissement technologique permet de consolider ses propres atouts, car ces deux priorités se complètent. L’agilité permet d’obtenir de meilleures technologies, et investir dans la tech permet en retour d’améliorer l’agilité de votre équipe.

En d’autres termes : se lancer dans le développement agile, c’est instaurer un cercle vertueux. Fait correctement, cela peut engendrer une transformation gagnant-gagnant pour sortir d’une période difficile et profiter d’une vraie reprise.

Comme le dit Walker Frick, « les investissements IT rendent les entreprises plus agiles et par conséquent plus à même de gérer les incertitudes et les changements rapides qui accompagnent la récession. » Cette combinaison impalpable de mentalité et d’investissement sélectif permet aux entreprises d’exploiter les forces négatives du marché pour se préparer aujourd’hui à distancer la concurrence demain.

Et s’il est vrai que de nombreuses entreprises ne survivront pas, « pratiquement toutes les grandes entreprises de la high-tech de chaque génération – Cisco, Salesforce, Oracle, Microsoft et autres Google – sont celles à qui profitent les crises économiques, » comme le visionnaire de la Silicon Valley John Chambers l’a récemment affirmé.

Chez Pentalog, cela fait plus de dix ans que l’agilité et la digitalisation sont pour nous des principes clés pour l’entreprise. Nous avons tiré parti de cette expérience pour passer l’intégralité de nos opérations en télétravail, mettre à niveau nos outils et processus de travail en temps réel et simultanément.

Fort de niveaux de productivité et de satisfaction clients égaux ou supérieurs à la période pré-COVID-19, Pentalog invite les entrepreneurs, intrapreneurs et innovateurs à capitaliser sur les capacités de notre plateforme pour le développement, l’innovation et la croissance.

Pentalog consacre tous ses efforts à aider ses clients à naviguer vers une reprise réussie. Bien que l’avenir soit encore incertain, comme nous le rappelle McKinsey, « il ne fait aucun doute qu’il sera digital. »

Pentalog propose un essai gratuit de ses services de développement. En savoir plus.

 

Consultez également :
Covid-19 / mai-juin : Quelles tactiques de management devez vous adopter ? Que font les autres entreprises ?

Pourquoi Pentalog vous offre un mois de développement gratuit avec ses experts Agiles ?

La transformation digitale passe par l’agilité. 8 conseils pour se lancer.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *