Facebook EmaiInACirclel
Stratégie et innovation

Intelligence Artificielle, Growth Hacking, Digiwar
La Newsletter de Fred

Frédéric LASNIER

CEO & Chairman (Founding Partner)

Édito

Ma deuxième newsletter. Pfff… il va me falloir du rythme 😉 Toujours sur les 3 seuls piliers de la guerre digitale, l’IT en tant que puissance, le marketing en tant que stratégie, la RH en tant qu’armée. 

📩 Pour s’abonner à ma newsletter, c’est par ici.

Petite nouveauté en bas de page, je vous invite à voyager avec moi (Vietnam, Roumanie, New York…

#1. IT

Pour cette quinzaine de rentrée, je veux commencer l’année de façon optimiste, en vous annonçant que si l’Europe ne fait rien en intelligence artificielle (ce qui est un fait entendu en réalité), elle retournera dans les ténèbres qu’elle a connues au Moyen âge. C’est un peu la suite de mon vieux concept de #digiwar*, mais ce n’est pas forcément l’épisode le plus amusant.

#2. RH

Ensuite nous parlerons RH. Car si vous voulez développer de l’IA… il vous faut des développeurs. Le problème c’est que cette fois, il n’y en a « vraiment » plus. Pour la première fois il y a pénurie en valeur absolue. Chiffres à l’appui, je vous dit pourquoi vous ne trouvez plus du tout de developpeurs.

#3. Marketing

Si vous n’avez pas trouvé vos devs pour vos intelligence artificielle, pas de panique, il existe des produits tout faits, qui mettent l’automation et la data à votre portée. En quasi direct, je vous ferai un commentaire de ce que nous, à Pentalog, faisons de notre plateforme Marketo, l’outil numéro 1 du market automation dans le monde. Exemple garanti 100% Pentalog.

Si vis pacem, para bellum #digiwar comme disait Vegetius…

Suivez moi sur Facebook et sur Linkedin pour échanger en direct avec moi.


#1. DE L’IA SINON PLUS D’UE

D’abord un détour par la Grèce, car pour mieux aborder avec vous l’intelligence artificielle aujourd’hui, je vais vous parler de mes vacances de Noel à Athènes, où je me suis demandé si la crise financière de 2008 n’était pas une invention de technocrates 1.0.

Et si, en effet, la crise de 2008 était uniquement technologique ? Que se serait-il passé, si Athènes avait disposé des mêmes ressources technologiques que l’Allemagne, les US, la Corée ou le Japon ? Elle n’aurait sans doute pas eu autant de mal à générer de la productivité, pas eu autant de mal à chasser les fraudeurs et faire rentrer l’impôt ?

Comme quoi investir en techno est un levier extraordinaire de développement que l’UE et les nations européenne semblent ignorer, par peur bien sûr. Vous vous dites que je blague n’est-ce pas ? Pourtant j’en suis quasiment sûr, ce qui a fait défaut à la Grèce, ce ne sont pas les paiements. Pas du tout ! La Grèce n’avait guère plus de dettes que les autres état européens. En gros, le niveau actuel de la France ou du Royaume Uni et un peu moins que les US.

Quand il est question d’intelligence artificielle en Europe, on gesticule beaucoup, mais on ne fait pas grand-chose.

Ce déficit technologique qui m’a sauté aux yeux, va maintenant s’accélérer et gagner toute l’Europe, du fait de l’intelligence artificielle. Car quand il est question d’intelligence artificielle en Europe, on gesticule beaucoup, mais on ne fait pas grand-chose, alors que le défi est immense et le déclassement déjà inéluctable. A Vivatech ou à Lisbonne, tout le monde vous parle de son algo. Bullshit.

Intelligence Artificielle - UE

En faisant l’impasse sur l’IA, le continent européen qui jusqu’ici avait hébergé les plus grandes quantités d’intelligence, de la Grèce antique au 20ème siècle, s’apprête à replonger dans la féodalité la plus crasse. Sa seule parenthèse historique jusqu’à présent. 1000 ans quand même. Vous en voulez plus ? C’est par ici…

* à propos de #digiwar ou guerre digitale, voir mes articles 2017, Digital Horribilis et La digitalisation est une guerre mondiale (stratégie de Pentalog, mars 2014) 


#2. DES DEVS SINON PAS D’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE
(DONC PLUS D’UE, VOUS ME SUIVEZ ?)

Cela fait des décennies que vous entendez dire qu’il y a une pénurie d’ingénieurs de dev. Cela fait d’ailleurs des décennies que vous-même la ressentez. Et bien vous vous trompiez. Dans tous les pays, jusqu’à 2010 environ, on a formé un tout petit peu plus qu’on avait de besoin et, bon an mal an, il y avait sur votre marché national, un nombre de devs disponibles très légèrement supérieur à la demande.

Bien sûr, pas tout à fait dans les spécialités désirées, mais des vrais ingénieurs de développement. Dans les dernières années, il y a eu la ré-explosion du capital risque américain, avant que même mouvement s’empare de l’Europe, puis que toutes les grandes entreprises réalisent que leur survie passe obligatoirement par la digitalisation.

Partout dans les pays occidentaux, années après année, le nombre total de devs, est passé sous la ligne de flottaison.

D’abord l’Allemagne et le Japon, puis les US, le UK, la France en 2016. En parallèle de ce mouvement, malgré les discours nationalistes à droite et à gauche, malgré le manque de culture lean et agile, l’offshore a explosé. Parce que c’est une nécessité. 30% des prestations US, plus de 20% au Royaume-Uni, déjà 12% en France, pays d’abord limité par sa pratique de l’anglais.

Les pays qui prennent du retard sur l’offshore IT prennent du retard technologique.

Leur besoin n’est plus couvert qu’à 85 à 90% par les ingénieurs locaux. Il faut savoir profiter des zones offshores dont l’économie locale investit beaucoup moins dans le digital et les réinvestir dans votre propre R&D.

Aux US et aux UK, Trump et le Brexit ont poussé le recours à l’offshore en promettant de réduire l’immigration. En évoquant le protectionnisme, ils ont attisé une inflation déjà très vive. Si vous voulez les chiffres et toute la démonstration démographique, voici une tribune que j’ai faite pour Les Echos il y a quelques mois…


#3. LE MARKETING AUTOMATION : IL TUERA AUTANT DE DIRECTEURS MARKETING QU’IL EN SAUVERA

Nous aimons Cosmina Trifan, notre responsable marketing… parce qu’elle a bien compris le sujet.

Elle aurait sans doute sinon fait partie des 30% de Directeurs Marketing qui vont perdre leur job en 2017 et 2018 d’après Gartner. Parce que le monde change, parce que c’est l’expérience du client sur les outils en ligne qui dirige la qualité perçue, parce que personne n’analyse la data assez vite, parce que tout le monde passe à côté de ses clients.

Cosmina, dans cette vidéo, vous montre comment elle a décidé de survivre et attrape désormais les clients à la volée, grâce à son outil Marketo.


AVANT DE SE QUITTER… VOYAGEZ AVEC MOI

AVRIL 2018 – INVITATION AU VIETNAM

En avril, je vous invite au Vietnam. Je partirai courant avril de Paris et j’y resterai 9 jours, dates à préciser. Si vous avez un projet d’outsourcing sérieux dont vous voudriez parler avec nous, je vous propose de découvrir notre unité d’Hanoi.

Contactez-nous si vous êtes intéressé.

27/02-02/03 – OUTSOURCING Roumanie – Découverte de Brasov

Voyage non sponsorisé, séminaires sponsorisés. Toutes les tables sont pour moi, et il y en a de très bonnes. Programme :

  • Visite de Pentalog Brasov, la plus grande unité de la plateforme Pentalog dans le monde, tous les métiers du groupe ou presque y sont représentés. 230 collaborateurs, 25 clients et 35 projets
  • Séminaire conduite de projet agile, avec Vasile Putina et nos coachs agiles
  • Gouvernance Agile de vos projets et mise en place du dashboard agile, avec Cornel Fatulescu et Frédéric Lasnier
  • Présentation outils de recrutement et évaluation des compétences SkillValue. Comment recrutons-nous 500 développeurs par an ?

15-23/02 – GROWTH HACKING – Rencontres à New York, Boston

  • Séminaire Growth Hacking et Product Design avec Jeff Mignon autour de votre produit. 3 heures, sponsorisé
  • Je me rendrai à Boston et à New York, du 15 au 23 février, et vous pouvez m’y accompagner

STARTUP ROADSHOW – Meetups à Lille et à Rennes

  • 23/01 Meetup startup Pentalabbs à Lille
  • 27/02 Rennes Tech Meetup
  • Comment fabriquer son MVP en phase initiale, avec Benoit Fillon, CTO SkillValue
  • Comment améliorer l’efficacité des investissements, Eric Gouin, CEO Pentalabbs
  • Comment financer sa startup, avec l’aide de Finamatic et Pentalabbs

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close