Facebook EmaiInACirclel
Systèmes embarqués – IoT

Le rapport Potier 2013 : « il faut rester mobilisé dans l’embarqué » 6ème édition des Assises de l’embarqué

Mickaël Hiver
Mickaël Hiver
Revenue Manager Europe & Asia

Malgré l’absence d’Arnaud Montebourg pour le discours d’introduction, Dominique Potier nous a présenté les conclusion de son 2ème rapport demandé en mars 2013 par l’actuel gouvernement pour poursuivre l’action de développement et d’investissement sur la filière du logiciel embarqué. Après 192M€ en 2011 (dont 80M€ par l’Etat), c’est 500M€ qui vont être engagés sur 2013-2017 (avec une participation de l’Etat de 150 à 200M€) dans des appels à projets principalement dans les objets connectés. C’est peu au regard du marché de l’embarqué et des débouchés que cela peut générer (croissance annoncée de 22% d’ici à 2020 rien que sur les objets connectés d’après une étude d’ARM).
Les objets connectés ne sont que la partie émergée de l’iceberg de l’embarqué. Ceux-ci s’appuient sur les logiciels embarqués et sur la micro-électronique, ainsi que sur les télécommunications.
La France reste bien positionnée dans le secteur de l’embarqué en tant que leader, surtout grâce à ses acquis dans l’industrie critique (aviation, spatial, nucléaire et défense), ses avancées dans les domaines critiques grand public comme la santé, l’automobile et les compteurs intelligents. Elle doit pourtant faire attention pour conserver cette place de leader en se renouvelant sur ses secteurs historiques, et surtout en « surfant » sur la vague de croissance liée à tous les objets connectés grand public (liée à l’amélioration de notre qualité de vie) sinon nous serons vite dépassés. Comme l’a dit Tom Enders lors du CEBIT 2013 : « C’est l’informatique grand public qui mène la danse désormais ! »
L’un des grand enjeux actuels reste l’interopérabilité entre les différentes technologies pour assurer la communication entre tous ces objets.
Le rapport insiste, comme exemple de priorité technologique, sur la structuration des plateformes HW/SW par STMicro/IS2T (avec leur projet commun de plateforme Java STM32Java) et Freescale/Oracle (avec leur projet de « one box » pour les objets connectés). Le 2ème exemple est américain et est là pour bien montrer qu’il faut rapidement que les industriels se mobilisent pour rester leader ou au moins dans le peloton sur le marché de l’embarqué.
En voyant la salle de conférence comble, je me dis que les industriels, les sociétés de services, les pôles de compétitivité, les organismes fédérateurs et certifiants et mêmes les startups démontrent bien la mobilisation souhaitée par ce rapport Potier. « J’aime ! » 🙂

consultez également :

– l’expertise Pentalog dans le domaine Industrie, Produits Grand Public, M2M, télécom
-l’offre développement embarqué


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

mypentalog

Partout, Tout le temps
Une équipe est là pour vous