Facebook EmaiInACirclel
Financement

Mieux valoriser nos informations et nos positions commerciales par le lancement d’une offre de M&A

Frédéric Lasnier
Frédéric Lasnier
Chief Executive Officer

Ce n’est pas la première fois que nous cherchons à, pardonnez-moi le mot, financiariser, nos activités. Pentalabbs transforme déjà des relations de sous-traitance de tâches digitales complexes en actions, tandis que Pentalog Software Factory transforme en actifs financiers les relations commerciales entre tiers sous-traitants de rang 1, 2 et 3, par les opérations BOT. Et cela nous a d’ailleurs plutôt pas mal réussi, considérant une contribution positive à nos résultats financiers en 2015 de plusieurs millions d’Euros, soit une part appréciable des profits de toute notre plateforme de services digitaux. Mais est-ce répétable ? Sans attendre la réponse à cette dernière question, et en partant de ces premiers succès, nous allons maintenant nous lancer dans différentes opérations autour de l’industrie financière d’une part, mais aussi à renforcer les actifs technologiques de nos clients par des mécanismes sympathiques de cessions d’actifs Pentalog via le modèle BOT, mais entre client direct et Pentalog. BOT - m&a pentalog

1. Commençons par le BOT dont le but est d’augmenter la valeur des actifs technologiques de nos clients et leur maîtrise de la propriété intellectuelle

Cette nouvelle offre s’applique aux équipes logicielles offshore/nearshore de Pentalog. Autrement dit, un client éditeur de soft ou de plateforme web de Pentalog se verra proposer une option d’achat de son dispositif sous-traité en nearshore ou en offshore, afin, par exemple de remonter plus d’IP dans son bilan. Cette acquisition sera simplifiée à l’extrême puisque nous vendrons une entreprise « pleine » de sa propre équipe technique et de son management, mais soutenue le temps nécessaire par les services centraux de Pentalog, en France, USA, Allemagne, Roumanie, Moldavie ou Vietnam. Cette option d’achat et d’intégration de l’équipe dédiée en outsourcing pourrait éventuellement faire l’objet d’un paiement en actions, dans le cadre d’un programme Pentalabbs de Services contre Equity.

2. Les activités assimilables au M&A

Les business models ne sont pas encore arrêtés, entre autre pour des raisons légales, mais je peux néanmoins déjà proposer un portrait-robot de cette nouvelle activité. En gros, il s’agit de valoriser par l’hybridation des sources d’informations massives dont nous disposons, avec des informations financières et commerciales que nos clients et partenaires partagent avec nous. Enfin, nous disposons désormais d’un savoir-faire juridique et financier sérieux, démontré par des dossiers menés à bien, tels que la cession d’Easyflyer à Cimpress (groupe propriétaire de Vistaprint) ou celle de notre unité de production logicielle de Sibiu en Roumanie au Groupe Ausy. Dans ces deux cas, ces opérations ont été conduites rapidement, sans aucune irrégularité et au bénéfice incontesté des parties impliquées : un vrai quickwinwin ! De même que nous avons mené 25 prises de participations au capital de startups en 3 ans. Rappelons tout d’abord quelques données de base : – La plateforme Pentalog, c’est 300 clients digitaux par période de 3 ans, dont 75% de startups et growups (du seed à la series C) et 25% de grands groupes (de l’ETI à la plus grosse capitalisation boursière mondiale). La géographie de cette clientèle est étonnante : 20% du CA en Amérique du Nord, 45% en France, 10% en Allemagne et le reste ailleurs en Europe (UK, Belgique, Suisse, Autriche, Luxembourg, Suède…). Je parle là de clients avec lesquels nous sommes en communication quotidienne ou presque. – La plateforme Pentalog, ce sont plus de 600 000 professionnels digitaux dans notre CRM (business et engineering), dans une bonne vingtaine de pays, qui reçoivent des informations de nous plus d’une fois par mois. – Plus de 20 000 contacts Linkedin, plus de 30 000 Facebook et autant de Twitter… entre les mains de notre équipe dirigeante. Tous nos execs sont des community managers. Nous allons donc proposer à nos clients de les aider à trouver leurs futurs partenaires et opérations de sortie ou de croissance, à l’achat comme à la vente, tout en les aidant bien sûr à valoriser leurs positions et leurs actifs à l’aide d’instruments de benchmarking et d’évaluation uniques, dont nous disposons pour évaluer le niveau technique et les pratiques de nos propres équipes, ainsi que celles de nos clients qui nous le demandent (3Dvia-groupe 3DS, Carrefour, Microsoft France…). C’est Eric Gouin, CEO de Pentalabbs, qui devra faire grandir cette pratique au sein de la plateforme. Tout cela sera bientôt visible sur nos sites, en attendant, n’hésitez pas à nous contacter pour une offre sur-mesure ! Crédit photo : Jill O’Neill (Flickr)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.