Facebook EmaiInACirclel
Vie d’entreprise

Pentalog Guadalajara : Retour sur une Première Année Riche en Emotions et en Succès

Jean-Paul Lacombe
Jean-Paul Lacombe
Customer Success Manager

Ouvert en août 2018, le Delivery Center Pentalog Guadalajara fêtera bientôt son premier anniversaire ! L’occasion pour Jean-Paul Lacombe, Customer Success Manager du delivery center, de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur et de nous partager son expérience en tant qu’expatrié au Mexique. Spoiler alert : tout se passe très bien !

pentalog guadalajara

Vue depuis la terrasse du Delivery Center Pentalog Guadalajara : qui veut nous rejoindre ?!

Quand je serai grand, je serai développeur

Ayant grandi et fait mes études entre Orléans et Paris, attaché à ma région, jamais je n’aurais imaginé aller vivre au Mexique. Jamais je n’aurais pensé y découvrir un pays d’adoption aussi chaleureux, où il est facile et rapide de se sentir chez soi. Jamais je n’aurais cru qu’un pays pouvait presque me faire oublier celui où je suis né et où j’ai vécu toute ma vie. Et pourtant, le Mexique a été et continue d’être d’une incroyable générosité envers l’expatrié français que je suis. Mais commençons par le début !

Ça va vous sembler cliché de dire ça, mais j’ai toujours été un passionné d’informatique et ce depuis mon enfance ! Alors qu’à 8 ans la plupart des enfants veulent devenir pompier, astronaute ou vétérinaire, je ne pouvais pas encore mettre un nom sur mon futur métier mais je savais que je voulais faire de la programmation.

Après un bac S option technologies industrielles (je suis également un mordu de mécanique et d’électronique !), je passe un DEUG de sciences ainsi qu’une licence MIAGE (Master des Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises) puis un master d’ingénierie informatique.

J’y suis, je suis officiellement un développeur ! Après un passage éclair à Paris, je rejoins Pentalog en tant que développeur senior, puis directeur de projet. Je fais le métier que j’ai toujours voulu faire et je reste dans la ville où j’ai tous mes proches. Entre temps (tout a commencé il y a 15 ans quand même !), je me marie et nous avons des jumelles.

Petit détail qui peut avoir de l’importance : ma femme est mexicaine et nous parlons tous les deux espagnol, était-ce un signe ? Je connaissais déjà un peu le pays et quand Pentalog m’a proposé de m’y rendre pour piloter l’ouverture du delivery center et le diriger, nous y avons vu une excellente opportunité, aussi bien professionnelle que personnelle.

 

Partir à Guadalajara m’a permis d’accomplir un challenge professionnel très stimulant et enrichissant et de faire découvrir à mes filles leur second pays.

 

Guadalajara : une destination prisée pour ses talents IT

Depuis que j’ai rejoint le groupe, Pentalog ne cesse de grandir et d’ouvrir des Delivery Centers : Iasi, Hanoi, Cluj… En 2018, la décision est prise de traverser l’Atlantique et d’ouvrir un Delivery Center en Amérique et plus précisément à Guadalajara, au Mexique.

Pourquoi choisir cette ville, alors que nous sommes déjà implantés à New York et à Boston ?
Bien sûr, la compétitivité des tarifs est un paramètre important, mais ce n’est pas le premier à avoir motivé cette décision. Nous sommes partis du constat que les entreprises américaines et canadiennes faisaient face à une pénurie de développeurs et que Pentalog, par son expertise dans l’externalisation informatique, pouvait apporter une solution.

#Une population IT en forte croissance

En 2015, 113 000 ingénieurs se sont diplômés au Mexique, contre 120 000 ingénieurs aux Etats Unis. Une progression qui a vu le Mexique se hisser à la 8e place du classement mondial des pays produisant le plus grand nombre de diplômés en ingénierie, d’après l’étude de 2015 menée par le Forum Economique Mondial (source : mexico-it.net).

Cette progression est due aux mesures prises par l’Etat au début des années 2000 qui en une dizaine d’années a vu le nombre de ses universités doubler, à l’instar du nombre de bourse attribuée aux étudiants.

Des efforts qui ont porté leur fruit, si l’on en croit le classement mondial des meilleures universités : L’UNAM (Universidad Nacional Autónoma de México) se classe 103e, juste derrière l’Université de Boston (98e) et l’Université de California Davis (104e), toutes les 2 aux USA. Elle dépasse l’Université d’Helsinki et d’Alberta (Canada) qui occupent respectivement la 107e et la 113e place. La seconde meilleure université mexicaine est le Tecnologico de Monterrey qui se classe 158e sur 1 000.

Pour bien connaître les écoles de Guadalajara et leurs programmes, j’ai pu constater que dès la primaire, la plupart des écoles privées dispensent des cours de développement logiciel, de robotique et de travail en équipe, notamment grâce à l´utilisation du programme STEAM.

#Faible décalage horaire avec les USA et le Canada

Outre sa population IT croissante, Guadalajara n’a qu’une heure de décalage avec New York et Toronto et deux heures de décalage avec San Francisco et reste une ville accessible en quelques heures de vol (l’aéroport de Guadalajara est le 3e plus utilisé du pays).

Les Mexicains ont su tirer profit de cette proximité en adoptant la façon de travailler des Américains et des Canadiens. L’absence de barrière culturelle professionnelle et leur excellent niveau d’anglophonie leur permettent de répondre à la pénurie de talents IT à laquelle ces pays font face.

Le Mexique : une adoption mutuelle & naturelle

#Coup de foudre à Guadalajara

En arrivant à Guadalajara, j’ai été saisi par l’immensité de la ville. C’est grand, très grand ! Les premiers jours, nous sommes restés dans un appartement Airbnb situé en haut d’une tour ultra-moderne et entièrement vitrée. La vue sur la ville est à couper le souffle et quand les avenues se parent de lumière une fois la nuit tombée, elle est peut-être encore plus belle. J’avoue avoir eu du mal à fermer les yeux la première nuit !

Guadalajara est une ville pleine de contrastes, à la fois intense et reposante. Riche en couleurs, elle offre de nombreuses animations, son trafic est chaotique et en même temps, on ne s’y sent pas oppressés. C’est très aéré et il y a beaucoup d’espaces verts. L’architecture de la ville s’articule autour de grandes avenues, ce qui en fait une ville plutôt horizontale. Néanmoins cela tend à changer avec la construction de nouveaux commerces, l’émergence de quartiers d’affaires aux tours gigantesques et de résidences luxueuses. Guadalajara évolue à un rythme soutenu, décuplant ainsi son attractivité.

Avec des températures très agréables presque toute l’année, on peut profiter des activités extérieures 12 mois sur 12 et ça, ça change tout !

#Plus de liberté et de curiosité envers les autres

Est-ce grâce à la douceur du climat que les Mexicains se montrent aussi souriants et amicaux ?

En tout cas, j’ai pu constater qu’ils se montrent très ouverts envers les personnes qu’ils ne connaissent pas. La conversation s’engage facilement même avec des inconnus (essayez un peu dans un bar parisien !), on entre facilement dans un cercle d’amis, on se sent rapidement intégrés.

J’ai aussi remarqué que les Mexicains sont moins enclins à critiquer, chacun est libre de se comporter comme il veut. Le concept de râler, si franco-français, n’existe pas ici ! J’essaie de prendre exemple et même si les habitudes ont la vie dure, ce ne sera pas trop difficile de m’en détacher tant la vie et les gens sont agréables sous ces latitudes.

Le rythme des repas est également une autre habitude que j’ai dû assimiler rapidement. Le petit-déjeuner se prend vers 11h00, tandis que le déjeuner est entre 14h00 et 15h00 et on ne dîne presque pas.

Les Mexicains sont extrêmement fiers de leur pays. Quand résonne l’hymne national, ils se lèvent, se tiennent droits et saluent la main sur le cœur. Il serait très mal vu de ne pas le faire !

 

Je retrouve au Mexique la liberté que j’avais perdue en France en raison de l’accumulation et du poids des règlementations.

 

#La vie au Delivery Center Pentalog Guadalajara

Encore jeune, le delivery center Pentalog Guadalajara se compose d’une directrice de projet (Andreea, expatriée roumaine), d’une représentante administrative, d’un recruteur et d’une petite vingtaine de développeurs mexicains.

J’avais entendu dire que le Mexique était un pays ouvert aux cultures étrangères : sa réputation est bien peu comparée à la réalité ! Nous avons très bien été accueillis et le mélange des cultures se fait naturellement. Installés dans un immeuble qui héberge différentes sociétés, nos voisins de bureaux sont Indiens, Américain, Coréens et bien sûr Mexicains. Ces derniers sont toujours de bonne humeur et ont un mode de travail « à l’américaine » : ils veulent avancer vite et aller droit au but. Les Mexicains valorisent le succès professionnel et ont tendance à admirer la réussite plutôt qu’à la dénigrer.

Fun fact : il fait assez froid dans nos bureaux en raison du réglage de la climatisation. On pourrait croire que nos collègues mexicains sont les plus frileux car ils ne sont pas habitués aux faibles températures alors que non, Andreea et moi sommes toujours les plus couverts !

pentalog guadalajara - mexique

Non, ce n’est pas appartement témoin Ikea, mais bien nos bureaux à Guadalajara !


pentalog guadalajara equipe

De gauche à droite : Jean-Paul Lacombe (Customer Success Manager), Gerardo Huerta (développeur front-end senior) et Severo Medina (Scrum Master senior)

#La communauté tech à Guadalajara

Elle ressemble à n’importe quelle communauté tech au monde, c’est-à-dire qu’elle compte des personnes passionnées, ouvertes sur le monde et avides de challenges et d’apprendre de nouvelles technologies.

Le niveau technique de la communauté tech à Guadalajara est équivalent aux standards européens et les méthodes de travail sont similaires. Surnommée à juste titre la « Silicon Valley mexicaine », ses développeurs montent en compétences sur les technologies de pointe d’après les tendances insufflées par le voisin américain. En juin 2019, le gouverneur de l’Etat de Jalisco (dont Guadalajara est la capitale) a rendu visite à plusieurs grands patrons de la Tech en Californie, ce qui traduit une véritable volonté politique d’investir dans les technologies de haut niveau et confirme la place grandissante de la ville sur la scène high-tech internationale.

Il y a un très fort engouement pour le Machine Learning et la Data Science ; je ne croise pas un dév mexicain qui ne soit en train de se former au Machine Learning !

 

Les Mexicains connaissent très bien les méthodes Agiles et sont bien plus nombreux à les appliquer qu’en Europe.

 

Mes adresses à Guadalajara

Si vous souhaitez visiter Guadalajara, je vous recommande chaudement de visiter le quartier Providencia (ancien et très hipster !), le quartier d’affaires Andares, le parc Colomos (le Central Park de Guadalajara), le quartier artisanal Tlaquepaque et l’église de Zapopan.

À moins de 1h00 de route de Guadalajara, je vous conseille de visiter le village de Tequila d’où est originaire la célèbre boisson, le lac de Chapala qui fait environ 80 km de long et les Guachimontones, très anciennes constructions qui sont antérieures aux célèbres pyramides Maya ou de se rendre dans les stations balnéaires de Manzanillo ou Puerto Vallarta.

En 2h00 de voiture vous vous retrouvez dans les régions montagneuses de Tapalpa et Mazamitla où vous pouvez passer la nuit dans une cabane. Là-bas, vous pourrez vous rassasier Chez Gigi, un excellent restaurant vers Mazamitla et fondé par un chanteur belge, finaliste du télé-crochet La Nouvelle Star mexicaine.

Pour les épicuriens, vous ne pouvez pas vous arrêter à Guadalajara sans découvrir les restaurants La Tequila et Santo Coyote. Pour déguster les fameux tacos, c’est chez Don Miguelo qu’on trouve les meilleurs !

Delivery center Pentalog Guadalajara : une histoire qui continue de s’écrire

Cela va bientôt faire 1 an que j’ai troqué les bords du Loiret pour les rives du lac Chapala. Déjà ?!

Une première année marquée par 22 Pentaloguiens de talent, 10 clients servis et satisfaits, des litres et des litres de café avalés, une large palette d’activités (DevOps, UX design, Product Owner, développeurs…) et de nombreux dîners et afterworks entre collègues.

Cet anniversaire sera marqué par un déménagement imminent pour des locaux plus grands car nous recrutons sans relâche ! Nous pourrons organiser (entre autres) des meetups en partenariat avec la communauté locale de Data Science. Rendez-vous dans les prochaines semaines pour une visite guidée de nos nouveaux bureaux, tout beaux, tout neufs !

Je suis très fier de ce que nous avons accompli au delivery center Pentalog Guadalajara grâce à une équipe solide qui travaille dans un esprit positif et qui tire tout le monde vers le haut.

L’année dernière a été intense, riche en évènements et en découvertes ! Pour cette 2e année, je nous souhaite de garder la même dynamique, de continuer à grandir professionnellement et personnellement grâce aux personnes qui font vivre le delivery center Pentalog Guadalajara. Nous sommes toujours à la recherche de talents, et si le Mexique était fait pour vous ?

pentalog guadalajara - equipe mexique

Toute l’équipe du delivery center Pentalog Guadalajara, quelques minutes avant de savourer les meilleurs tacos de la ville !

Vous souhaitez travailler avec une équipe externalisée au Mexique ? Parlons-en !

 

 

À lire également :

Ville High-Tech : Prêt à faire la Fiesta à Guadalajara ?

Ville High-Tech : venez prendre un café à Bucarest !

Le Delivery Center Pentalog Vietnam fête ses 10 ans : retour sur une décennie jalonnée de succès


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

mypentalog

Partout, Tout le temps
Une équipe est là pour vous