Facebook EmaiInACirclel
Cloud

Plateforme Low Code : l’avenir de la tech ?

Christophe Charles
Christophe Charles
VP of Engineering

Lors du dernier Meetup de Tech.Rocks, Cornel Fatulescu et moi-même sommes revenus sur l’expérience de Pentalog dans l’utilisation de ses nouvelles technologies pour le développement d’applications. Pour cette occasion, nous avions lancé un sondage auprès de notre communauté et celle de Tech.Rocks pour mieux comprendre le niveau de connaissance des CTOs sur le Low Code.

Depuis plusieurs mois déjà, Pentalog utilise les technologies Low Code, que nous avons intégrées à notre quotidien, pour développer rapidement des applications. C’est pourquoi, nous avions hâte de savoir ce que vous pensez du Low Code et dans quel cadre vous l’utilisez.

Ce que pense réellement la communauté du Low Code

Dans l’ensemble, les résultats de notre sondage confirment la multitude d’usage du Low Code. Autant d’entreprises utilisent le Low Code pour vérifier la faisabilité d’une application en concevant un prototype orienté PoC, que pour confirmer le potentiel de croissance et de développement d’un produit sous la forme d’un MVP, ou encore pour optimiser et automatiser leur process interne.

De notre côté, grâce à Power Apps, nous utilisons principalement le Low Code pour améliorer et automatiser des process existants.

Résultats Sondage Pentalog

En outre, il y a un constat global de la communauté, qui observe avec l’utilisation du Low Code :

  • Une réduction du nombre de problèmes techniques au court des projet
  • L’intégration plus facile de personne du métier dans l’équipe qui ne se limite plus aux profils techniques
  • Une durée plus courte des itérations

Par exemple, ces itérations plus courtes nous ont permis de sortir rapidement une application dédiée à la gestion du travail à domicile, dans l’ensemble des pays où nous sommes implantés, seulement quelques jours après le début du confinement.

Si le Low Code est choisi pour ces différents projets, c’est également pour les gains de temps qu’il permet sur le développement d’application. Effectivement, d’après notre sondage, la communauté développe en moyenne en moins d’une semaine son PoC et en 2 à 4 semaines sont MVP. Prouver la faisabilité de son application, ou bien son potentiel business n’a jamais été aussi simple et rapide.

Chez Pentalog, nous avons ressenti cette facilité et rapidité de développement, et avons conçu pas moins de 20 applications depuis le début du mois de mars pour notre usage interne.

Concernant les technologies utilisées, la communauté de CTO souligne la diversité de plateformes Low Code disponibles sur le marché. Seul 40% de la communauté utilise les solutions les plus connues sur le marché et 60% utilise d’autres solutions qui sont moins répandues.

De plus, nous pouvons préciser que toutes les entreprises ayant créé une application en Low Code ont des retours positifs. 66% des sondés considèrent même que c’est une nouvelle stratégie à développer dans leur entreprise. En effet, l’automatisation de tâches permet aux développeurs de consacrer plus de temps à des tâches à forte valeur ajoutée, ce qui est bénéfique pour votre entreprise.

Quels sont les challenges du Low Code ?

Comment choisir sa plateforme Low Code ?

Bien choisir votre plateforme Low Code est essentiel pour réussir le développement d’applications Low Code. Aujourd’hui de nombreuses solutions sont disponibles sur le marché, pour éviter tous risques de défaillance de la part de votre partenaire, nous vous conseillons pour le moment de cibler les plateformes réputées sur le marché. Vous pouvez dans un premier temps vous renseigner sur les solutions évaluées par Gartner ou Forrester.

Bien entendu, vous devez également prendre en compte votre stack technologique, pour choisir la plateforme la plus proche de votre infrastructure et non pas des compétences et préférences de vos développeurs. Par exemple, si vous travailler déjà dans un environnement Salesforce, nous vous conseillons de rester dans cet environnement et de tester leur solution Low Code. Vous devez aussi faire attention à ce que la plateforme s’intègre bien à votre infrastructure de façon à simplifier la gestion de vos applications.

Pour terminer, vous devez être attentifs aux prix. Les coûts, sont-ils progressifs ? Avez-vous besoin d’acheter une licence pour chaque utilisateur ? Dans ce cas, vous devez anticiper le nombre d’utilisateurs afin de vérifier le prix global de l’application. Vous devez également vous renseigner sur les options comprises dans votre licence. Avez-vous besoins d’acheter des options occasionnellement ou non pour créer vos apps ? L’objectif étant bien entendu de déterminer, si vous pouvez oui ou non supporter les coûts de la plateforme pour développer vos applications.

Chez Pentalog, nous avons choisi PowerApps, une solution Microsoft, car nous travaillons déjà dans un environnement Microsoft et avons un très bon partenariat avec eux, ce qui nous a conforté dans notre choix. Microsoft vous propose un tarif par utilisateur et par application.
Développement Low Code : l’avenir de la tech ?

Nos conseils pour une bonne expérience

Pour commencer, il ne faut pas chercher à tout développer avec le Low Code, il ne peut pas remplacer le développement spécifique par des spécialistes. Pour cela, il faut donner donc un cadre précis afin de bien réglementer son utilisation et surtout favoriser la simplicité de développement.

Comme le développement d’application n’a jamais été aussi simple, vous devez absolument anticiper vos besoins d’architecture afin de vous assurer de l’intégrité et de la cohérence de votre système informatique. Par conséquence, avec le Low Code, vos activités d’architecture vont s’intensifier.

Les données reviennent alors au centre du développement d’application, et deviennent presque plus importantes que la technologie. L’organisation des données devient une activité clé, votre Data Steward est alors en charge de contrôler les données générées ou utilisées, mais également de leur qualité.

Bien que les plateformes Low Code offrent de nombreux composants de design pour assurer une bonne navigation, il reste préférable d’avoir une réflexion autour de l’UX lors de l’élaboration de votre application. En effet, un expert UX/UI vous aidera à optimiser le parcours utilisateur dans l’application pour une meilleure utilisation.

Tout comme la communauté de CTOs, chez Pentalog le Low Code est devenu une nouvelle stratégie de développement, et nous nous sommes même donnés pour objectifs d’intégrer une nouvelle plateforme afin de continuer l’expérience en Low Code.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *