Facebook EmaiInACirclel
Externalisation IT

Reshoring VS alternatives nearshore

PentaGuy

Blogger

Le « reshoring IT » ou la relocalisation vers le pays d’origine d’activités informatiques externalisées la plupart du temps vers l’Asie : un concept à la mode ? en tout cas, il reflète bien une tendance, même si celle-ci doit encore être relativisée à l’échelle mondiale. Daimler, Procter & Gamble, General Motors, American Express… La profession ITO est secouée depuis quelques temps par une vague de rapatriements vers les USA et l’Europe d’une grosse part d’activités informatiques outsourcées en Inde. Les justifications avancées se résument souvent au propos suivant : « nous voulons mieux contrôler notre IT pour demeurer compétitifs ». Les entreprises américaines concernées évoquent aussi parfois un « choix patriotique », mais on peut à mon avis considérer que les raisons qui les poussent au reshoring sont en réalité un peu plus terre à terre que ça :).

Dans la pratique, il arrive que les contraintes finissent par peser plus lourd que prévu dans l’équation économique de l’opération d’externalisation offshore : gap culturel, problèmes linguistiques, décalage horaire, inflation salariale, turnover…  Certains prestataires peuvent effectivement s’avérer ne pas être à la hauteur, mais des projets d’externalisation IT ratés par la faute du client, ça existe aussi : toutes les entreprises ne sont pas forcément prêtes pour l’offshore, tous les projets ne se prêtent pas toujours à une collaboration très distante. Il faut une implication forte de la part du client, il lui faut parfois adapter certains process internes, voire des méthodes de management, savoir spécifier son besoin correctement, faire des compromis pour construire une relation contractuelle juste et équilibrée qui reflète clairement les contraintes et objectifs des deux parties. Sans cela, les bénéfices escomptés risquent de ne pas être au rendez-vous.

Dans certains cas d’échec, les problématiques de coûts et de management vont jusqu’à pousser les entreprises à « ré-internaliser » ces activités IT. Mieux vaut toutefois y réfléchir à deux fois avant de prendre cette décision. Perte de flexibilité, manque de main d’œuvre qualifiée, explosion de la masse salariale peuvent mettre un business en danger. Si on prend par exemple le cas de la France, on ne peut pas dire que le code du travail incite à la création d’emplois, encore moins dans le contexte économique actuel. Si au bout du compte certains cas de reshoring ont été un succès, retrouver un équilibre satisfaisant entre coûts, qualité, capacité d’innovation, time-to-market et compétitivité globale après l’offshore peut prendre beaucoup de temps, un temps précieux pendant lequel on risque de perdre des parts de marché et voir fondre ses marges.

Un décalage horaire moindre, une culture plus occidentalisée, des capacités linguistiques hors normes (nous évoquons régulièrement notre fierté quant à la francophonie de nos équipes en Europe de l’Est), les alternatives nearshore européennes apportent de vraies réponses à une grande partie des causes d’échec en offshore. La proximité géographique et culturelle à elle seule amène plus d’agilité et de réactivité dans la gestion d’un projet. A cela s’ajoutent des méthodologies et une politique d’assurance qualité au même niveau de maturité que les grandes destinations historiques comme l’Inde. Quant aux coûts, s’ils sont bien entendus plus élevés en Europe de l’Est qu’en Inde ou en Chine, leur niveau actuel continue d’assurer des perspectives de réduction de l’ordre de 25% par rapport à une solution « in-house ». Avant de ré-internaliser leurs activités IT et de réduire à néant tous les efforts initiés et les avantages retirés de l’externalisation offshore, ces entreprises sur le point de faire le choix du reshoring devraient se poser sérieusement la question d’une solution nearshore. Et pour le cas spécifique d’entreprises françaises vraiment décidées à rapatrier leurs activités localement, il reste à étudier l’alternative d’une sous-traitance en province. Nous y reviendrons sur ce blog…

Pour en savoir plus : Reshoring by Pentalog
Voir aussi le post de Frédéric : L’Europe de l’Est, une étape sur la route du reshoring

Faites-vous accompagner par des experts pour bien préparer votre projet d’externalisation offshore ou de relocalisation : Pentalog Institute, le département Consulting du groupe, vous accompagne dans vos choix technologiques et stratégiques et vous fournit les outils indispensables à l’optimisation de vos opérations IT.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close