Facebook EmaiInACirclel
Salons & conférences

Salon MWC 2012 Conférence : Comment les Apps ont changé nos vies

Mickaël Hiver
Mickaël Hiver
Revenue Manager Europe & Asia

C’est devant une salle comble que Scott Ellison (IDC) commence la conférence sur comment les applications mobiles vont changer nos vies.
Avant même de commencer, je suis déjà convaincu personnellement de cela : nous le vivons déjà car comme nombre d’entre vous, je suis un ‘connectés’. Je vérifies régulièrement mes réseaux sociaux et emails via les apps dédiées à cela. Comme je l’indiquais dans un précédent post, je suis pour que la mobilité aille plus loin que simplement fournir des apps que vous avez sur vos ordinateurs. Facebook va dans ce sens en mettant en place un partenariat avec de nombreux opérateurs mobiles mondiaux pour simplifier la confirmation de création de compte ou de validation d’accès à un service. Pour cela FB va supprimer l’email de confirmation, cela sera fait via l’équipement et l’abonnement mobile lié à celui ci. Le mobile devient notre carte d’identité par défaut 🙂
Mais je m’éloigne de la conférence…
Avec 4,6 milliards de personnes connectables, le marché de la mobilité représente 9100 milliards de dollars, des trillions de messages échangés, des milliards d’apps téléchargées.
Les conférenciers devaient débattre autour de 2 points : la gestion de la rentabilité des apps et les changements que les développeurs doivent prendre en compte.
Présents sur la scène devant nous, il y avait :
– Vincent Hoogsteder, CEO & Co-Founder, Distimo
– Rob Grimshaw, MD FT.com, Financial Time
– Ben Whitaker, CEO, Masabi
– Eugene Tsyrklevich, CEO, Parkopedia.com
– Doug Renert, Co-Founding Partner, Tandem Capital
– Jose Valles, Head of BlueVia, Telefonica
– Nathan Clapton, VP Mobile Partnerships, TripAdvisor
– Liat Ben-Zur, SD, Software Strategy & Business Development, Qualcomm CDMA Technologies

Le débat démarre sur le fait que les  apps stores ne mettent en valeur les apps que le temps  de leur lancement (très court au vu du nombre de lancement d’Apps par jour). De plus les Apps stores ne renseignent absolument pas sur l’origine des utilisateurs qui téléchargent une Apps : il est donc très difficile aux éditeurs de se démarquer et de faire parler de leurs Apps. Certains conférenciers ont d’ailleurs poussés un cri du coeur vers Apple et Google pour que ceux-ci leur fournissent l’origine des téléchargements ainsi qu’un meilleur outil de feedback des utilisateurs vers les développeurs. Un moyen évoqué par les conférenciers pour permettre à une Apps de sortir du lot, est l’utilisation des réseaux sociaux comme FB et la recommandation.
Je me suis demandé pour l’outil de feedback s’il ne devait pas être in Apps comme un forum. Pourquoi pas une page HTML5 embarquée dans l’application…
Très rapidement la conférence a dévié vers le débat « HTML5 ou développement natif ? », et les nouvelles interfaces utilisateurs. Dommage car un point sur les changements de notre quotidien provoqués par les Apps aurait été intéressant à mon sens pour démarrer ce salon sur la mobilité.
Donc qu’en est il du débat « HTML5 ou développement natif ? » : tous les conférenciers sont tous d’accord pour dire que l’utilisation de l’un ou de l’autre dépend vraiment des fonctionnalités que doit comporter l’Apps : interaction ou non avec l’équipement lui-même (microphone, GPS, caméra…). Pour le directeur de FT.com, HTML5 est la seule plateforme de développement à avoir car elle couvre l’ensemble des équipements et OS, permet de concentrer les forces de développements et donc de rentabiliser plus rapidement celles ci. Ses Apps n’ayant pas de besoin d’interaction, c’est facile pour lui de dire cela.
Pour certains conférenciers, il faut militer pour donner accès aux web développeurs à l’ensemble des fonctionnalités des équipements : microphone, caméra, … De quoi révolutionner les navigateurs web. Une solution à court terme est d’avoir des Apps hybride : une Apps native embarquant des pages HTML5 et donc lui donnant accès à l’interaction avec l’équipement mobile.
Quand aux nouvelles interfaces, le sujet a été traité très rapidement : l’utilisation de celles-ci seront décidées par les utilisateurs, il faut que les développeurs proposent et les utilisateurs décideront. Pratique 🙂
Voilà pour cette première conférence à MWC.
La suite demain 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.