Le Quaternaire : eh oui nous avons (enfin) changé d’ère !

Mickael HIVER

Head Business Lines

Lors de la conférence d’ouverture du salon i-Connect à Lyon (15/09/2015), Michèle DEBONNIEUL (économiste, chargée d’une mission du Premier Ministre auprès de la CDC pour mettre en oeuvre la nouvelle économie numérique) a présenté un nouveau secteur économique : le Quaternaire.

Parlons définition pour bien comprendre ce qu’est le quaternaire : vous connaissez tous les trois secteurs économiques principaux (définis par Jean Fourastié et l’économiste anglais Colin Clark), selon la nature de l’industrie :

  1. le secteur primaire qui concerne la collecte et l’exploitation de ressources naturelles (matériaux, énergie, et certains aliments) ;
  2. le secteur secondaire qui implique les industries de transformation des matières premières (produits finis);
  3. le secteur tertiaire qui regroupe les industries du service (essentiellement immatériel : conseil, assurance, inter-médiation, formation, études et recherche, administration, services à la personne, sécurité, nettoyage, etc.).

Michèle DEBONNIEUL part du principe que les objets connectés ne sont plus vendu comme produit, mais comme une solution complète. Constitué d’un produit (l’objet connecté) et d’un service associé (application, conseils), les objets connectés réunissent le secteur secondaire et le secteur tertiaire. Ils n’entrent plus dans le moule, d’où cette proposition de nouveau secteur économique “quaternaire” pour tenter de rattraper le retard juridique et légal autour des objets connectés.

Les objets connectés apporte un changement dans les business modèles et notre utilisation de produits. Nous ne souhaitons plus un objet ou un service mais une solution complète pour un objectif précis :

  • se maintenir en forme : trackeur d’activité + smartphone + service de coaching personnalisé
  • réduire mes coûts énergétiques : station domotique + station météo + compteur intelligent + box internet
  • alerter les secours en cas de problème cardiaque : trackeur d’activité + smartphone + suivi médical personnalisé + assurance
  • contrôler l’alimentation de mon chat : puce RFID implanté + distributeur de croquettes connecté + box internet + service vétérinaire online
  • aller à un RDV : calendrier partagé + service de secrétariat online + service de transport (VTC, train, métro…)
  • 1 besoin = X produits + Y services. Il y a tellement de possibilités qu’il faudra de nombreuses places de marchés pour les couvrir tous (voir mon article précédent)

Ce changement (une révolution, diront certains) bouleverse le paysage économique (d’autres parlent même de Guerre). Mathieu PELISSIE DU RAUSAS (Directeur associé Senior du pôle industrie de Mc KINSEY), lors de cette même conférence, décrit ce changement comme le début d’une nouvelle ère de la création de richesse comme lors du début de la Renaissance. Des métiers vont apparaître et d’autres vont disparaitre. Tout comme à chaque changement d’ère.