Facebook EmaiInACirclel
Stratégie

Les SSII françaises font-elles courir un risque au CIR (Crédit Impôt Recherche)… et à leurs clients ?

Frédéric LASNIER

CEO & Chairman (Founding Partner)

Un des plus grands spécialistes de l’assistance fiscale aux entreprises me disait il y a quelques jours que nombre de SSII françaises ne lésinent pas sur leur utilisation du CIR, souvent conseillées par des officines prétendument spécialisées mais de médiocre niveau. Ainsi, en 2008, 2009 et 2011, années de forte crise, de nombreuses demandes, que ce cabinet a refusées quand elles n’étaient pas avérées par des démarches réelles de recherche, leur sont parvenues sous la forme d’une demande de transformation massive des intercontrats en CIR ! Ce dispositif précieux pour de nombreuses entreprises ne doit pas être mis en danger par de telles pratiques !

Pire encore, de nombreux clients n’utilisant pas le CIR dans les travaux qu’ils sous-traitent, ne sauraient pas que le crédit d’impôt auquel ils pourraient avoir droit (y compris rétroactivement) aurait été déclaré par leurs fournisseurs à leurs seuls bénéfices… et donc sans les prévenir de la privation de leur droit.
Demande de devis

 

Ce secteur ne se contentant pas d’être durablement non performant, non créatif et destructeur d’ambitions, voilà qu’il transforme un fabuleux acquis pour les entreprises en variable d’ajustement de leur mauvaise gestion. D’après mon interlocuteur, plusieurs dossiers pourraient être retoqués dans les mois qui viennent dans ce secteur. Les clients de ces entreprises, pour celles qui étaient agréées, auront-ils à en souffrir, c’est toute la question qui se pose aujourd’hui.

Dans les comptes des sociétés cotées, ces dernières années, il n’est pas rare de voir un résultat net supérieur de 20 à 50% au résultat d’exploitation ! Mais depuis quand les SSII françaises se jettent-elles frénétiquement dans la R&D ?

Nous envisageons sérieusement de monter au sein de Pentalog Institute une practice dédiée au management de l’innovation et à son financement, afin de sécuriser des clients qui finissent par AVOIR PEUR d’utiliser ce formidable instrument ! Les SSII continuent de s’autodétruire collectivement, de jouer avec leur responsabilité sociale et parfois avec la loi, au lieu de s’attaquer sérieusement à leurs problèmes d’offre, d’organisation et surtout de manque d’imagination.

J’ai repris le sujet dans mon dernier article : Offre d’accompagnement CIR : les SSII et les conseils doivent se renouveller sérieusement.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close