Facebook EmaiInACirclel
Externalisation IT

Pentalog Hanoi lance deux nouvelles équipes pour un client spécialisé dans la sécurité télécom et le contrôle parental. Des démarches concrètes dans « l’agilisation » de l’entreprise

Cornel Fatulescu
Cornel Fatulescu
Chief Platform Officer

Je reviens tout juste d’un séjour à notre Delivery Center de Hanoi au Vietnam dont le but était de préparer deux équipes pour un client avant le lancement des premiers sprints. Les deux équipes ont été composées selon le cadre Scrum et chacune d’entre elles avait déjà sélectionné ses membres au moment de mon arrivée à Hanoi.

Lors de mon départ de Brasov, je me suis dit que pour considérer ma mission accomplie, il va falloir que les équipes réussissent le test de l’agilité. Et pour y parvenir, il faudra que le client ait la même conception de l’agilité que nous. Car l’agilité est un ensemble de valeurs et de principes. Une fois ceux-ci assimilés correctement au niveau du projet, c’est une nouvelle culture de projet qui se met en œuvre et, à long terme, une culture organisationnelle complètement différente.

Pour être agile, il est nécessaire que tous les acteurs du projet le soient. C’est précisément pour cette raison que le client et ses équipes ont également participé aux différents cours et séminaires sur l’agilité et Scrum. Tout s’est très bien déroulé, avec des feedbacks très positifs comme : « J’ai appris plus pendant ces quelques jours que tout ce que j’avais appris durant toutes mes autres formations réunies » ou encore « j’ai maintenant bien compris ce que signifie un vrai Scrum Master et où on commet des erreurs ».

Avant de repartir pour Brasov, j’ai établi quelques règles avec notre client. Nous avons convenu par exemple que :

  • l’équipe sera explicitement autorisée à prendre des décisions . Selon ses propres mots : « J’ai vu ce que vous connaissez, j’ai confiance en vous. Faites de votre mieux pour obtenir un produit de la plus haute qualité possible. Vous pouvez arrêter la ligne de production chaque fois que vous le considérerez nécessaire ».
  • Les Scrum Masters sélectionnés à l’heure actuelle – selon les critères donnés – ne sont pas de véritables Scrum Masters. Ce sont plutôt d’excellents techniciens. Aussi, ils ne pourront pas jouer efficacement le rôle de miroir de l’équipe de développement afin qu’elle puisse s’améliorer. Néanmoins, d’où peut-on apporter plusieurs Scrum Masters expérimentés lorsque personne (ou trop peu de personnes) ont exercé ce rôle tel que décrit dans les règles de l’art ? La plupart des collaborateurs sont d’anciens chefs de projets ou de bons techniciens qui opèrent à présent sous l’appellation « Scrum Master ». Aussi, nous devrons apporter tout le soutien et la patience nécessaires aux actuels « Scrum Masters » jusqu’à ce qu’ils deviennent excellents.
  • Nous allons très certainement être confrontés à des choses que ne nous plairont pas dans les premiers sprints. Cela s’appelle la transparence complète et cela définit le premier besoin de coopération qu’on va s’atteler à satisfaire sans relâche. Le rejet de la réalité est à proscrire absolument.
  • Un plan d’actions composé de cours et d’autres activités éducatives va être mis en place.

Il y aurait encore beaucoup à dire, mais ici les détails importent peu. Le plus important est de savoir que nous apprenons avec les clients et que beaucoup de choses que l’on considérait comme optionnelles avant (il serait mieux, il faudrait, etc..) deviennent peu à peu la nouvelle colonne vertébrale de l’entreprise. Il reste encore énormément de choses à accomplir !

Bon courage !

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.