Facebook EmaiInACirclel
Développement front-end, back-end

Impact mapping : une technique stratégique de planification et de visualisation Agile

Dan Deusan
Dan Deusan
Head of Business Development

Je pense que nous avons tous eu l’occasion de voir des projets informatiques sans un horizon très clair, ou les équipes de développement travaillent et fournissent régulièrement des nouvelles fonctionnalités sans avoir clairement une vision du Business, sans connaître la manière dont sont prises les décisions et sans avoir une idée des objectifs à long terme. En général, ces projets se transforment en fiasco ; leur durée est souvent déterminée seulement par la taille des budgets « à consommer ».

L’impact mapping est une technique stratégique de planification et de visualisation Agile ayant comme objectif de répondre à problématique ci-dessus, d’améliorer la prise de décisions liées à la roadmaps et de réaliser des produits qui ont un véritable impact, sans fonctionnalités superflues qui n’ont au final aucune valeur ajoutée. Cela se fait par une communication claire des hypothèses et des objectifs business tout au long du projet.

4 questions essentielles

  • Pourquoi ?
    Il s’agit ici de déterminer l’objectif mesurable auquel nous devons répondre.
  • Qui ?
    Lister les acteurs impactés d’une manière plus ou moins directe par l’objectif précédemment identifié.
  • Comment ?
    Il faut énumérer pour chacun des acteurs les modalités dans lesquelles ils peuvent être impactés ou peuvent participer pour atteindre l’objectif.
  • Quoi ?
    L’idée est de décrire plus précisément les livrables ou les actions nécessaires pour réaliser les impacts.

La liste des réponses sur ce dernier niveau « quoi’ va constituer une première version du backlog produit. Nous pouvons alors commencer à prioriser et détailler les éléments ayant le plus de valeur business en User Story.

Un exemple concret : l’augmentation du taux de conversion

Plus concrètement, je vous propose d’analyser un exemple dans le monde du e-commerce où, partant d’un objectif classique « Augmenter la conversion sur notre site de ventes en ligne », nous arrivons à avoir une liste d’actions assez proche des éléments d’un backlog :

  • mise en place de cache,
  • nouvelle architecture,
  • A/B Testing etc.

Pour l’ensemble des acteurs identifiés :

  • l’équipe de développement,
  • les départements Marketing
  • les Opérations

Quels sont les avantages de cette méthode ?

  • On améliore la communication en créant une « big picture » du business. Cette image est utilisée par les équipes pour prioriser le backlog produit en fonction de la valeur business.
  • On réduit le gaspillage compte tenu du fait que les fonctionnalités superflues seront supprimées du backlog avant qu’elles ne coûtent trop d’argent
  • On arrive plus facilement à imaginer de multiples moyens pour atteindre les objectifs et ainsi les équipes peuvent s’adapter plus rapidement au changement
  • On parvient à réaliser des projets et des produits qui ont un vrai impact business

 

Cette technique vous intéresse ? Contactez-moi !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.