Facebook EmaiInACirclel
Développement front-end, back-end

Transformation numérique – Le cardiologue

PentaGuy
PentaGuy
Blogger

La transformation numérique des entreprises est plus qu’un sujet d’actualité, cela devient vital. Cette période propice doit permettre de revoir des pratiques voire même quelques postulats. Au travers d’une série d’articles, nous allons aborder quelques innovations disruptantes ou très disruptantes ou très très disruptantes. Sans faire de solutionnisme, il s’agit de faire entrevoir de nouvelles voies. Sommes-nous spécialistes dans tous les domaines métiers ? Assurément non, mais c’est cette force que l’on veut utiliser pour accompagner nos clients dans des domaines où nous partons avec aucun apriori ni aucun passif.

Prenons l’exemple d’un acteur du corps médical. Il a été formé à exprimer un diagnostic à partir de peu d’information : quelques analyses, quelques mesures et beaucoup d’expérience. Dans tous les cas, le paradigme reste le même : Réactif & Episodique. Comme le dit Andrew Conrad (Biologiste moléculaire à la division Google X), il faut inverser ce paradigme et devenir proactif et cumulatif.

Prenons deux cardiologues, ils vont rencontrer des patients rentrant dans la zone de risque (le médecin généraliste essaie la prévention) ou ceux qui ont vécu un incident/accident de santé (mais trop tard). Le premier « à l’ancienne » fait son diagnostic sur quelques éléments comme il l’a appris et éprouvé. Le second « plus digital » cherche à élargir la fenêtre de mesure et demande à disposer de 2 à 3 (auto)mesures par jour (tension, rythme cardiaque, …) sur une longue période. Le premier a fait son job quand le patient quitte son cabinet. Le second suit son patient tout en étant capable à l’analyse du flux d’information de voir arriver le « mur ».

La satisfaction du patient

Avec ces deux approches plusieurs questions se posent :

  • L’auto-mesure peut-elle être fiable ? Je n’ai confiance qu’en moi.
  • L’auto-mesure va-t-elle dévoiler les mensonges du patient ? « I don’t ask why patients lie »
  • Que faire des données analysées ? Il faut une zone de partage
  • Quid de la sécurité des données ? Les données doivent être sécurisées, la communication aussi
  • etc.

Nous ne sommes plus au temps de l’expert incontestable où son avis avait parole d’évangile. Le spécialiste doit s’organiser pour assurer la satisfaction de son patient (dis-je une horreur ?) comme le ferait un commerçant. « Patient, je te connais (avec ces chiffres) et je suis capable de mieux t’orienter vers le bon traitement ».
Derrière ce changement, il y a évidemment un nouveau business modèle à mettre en oeuvre. Le mode réactif était simple à gérer : tu viens, je bosse, tu payes. Comment financer mon activité quand je ne te vois pas ? La sécurité sociale ne va pas aimer. Voilà des pistes de réflexion 🙂

  • Devons-nous avoir nos objets connectés de quantified-self ?
  • Comment organiser les cabinets pour traiter l’énorme quantité d’information ?
  • Les patients doivent-ils être bardés de capteur ? Et que se passe-t-il en cas d’incident sur une « zone » non surveillée ? (ne faisons pas de transhumanisme)

La transformation du cabinet

Est-ce qu’au 1er Janvier 2015 tous les cabinets de cardiologue se seront adaptés et auront revu leurs pratiques ? On connaît la réponse. Mais le changement de paradigme est long à se mettre en place et il faut commencer dès maintenant pour commencer à lever les freins (pratiques, juridiques, déontologiques, …).

Certains pourraient évoquer le DMP (dossier médical personnel), ce beau fiasco traité à l’opposé du mode LeanStartup tant il y a du gâchis. Oui, ce projet peut être structurant et va dans le sens de ce partage d’information entre intervenants auprès du patient. Mais c’était sans compter la résistance au changement. Il y a donc urgence à s’adapter à de nouvelles pratiques.

La transformation numérique des pratiques du corps médical n’est pas uniquement une question de feuille de soins numérique ou de la dernière techno. Il faut aussi bouger les lignes là où les pratiques sont séculaires.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.