Facebook EmaiInACirclel
Evènements Pentalog

Fête la Musique chez Pentalog

Cosmina Trifan
Cosmina Trifan
Chief Marketing Officer

« La musique c’est partout pareil. Ça rassemble. Ça fait du bien. C’est un langage commun. » Jack Lang

Suite à la proposition de Maurice Fleuret, directeur de la Musique et de la Danse, en 1982 fut lancée la première fête de la musique par le ministère de la culture dirigé par Jack Lang. Son but ? Promouvoir l’art de la musique en faisant jouer dans la rue des musiciens amateurs pour que « la musique soit partout, le concert nulle part ». (Maurice Fleuret)

C’était le début d’un mouvement de promotion de la musique, de conscientisation de la place qu’elle occupait dans la vie individuelle et collective. Le résultat a dépassé les atteintes : cette fête initiée en France a été externalisée et s’est répandue au-delà de ses frontières.

Le mardi 21 juin Pentalog a préparé avec beaucoup d’enthousiasme, joie et plaisir un évènement dont l’invité d’honneur était la MUSIQUE. N’importe le pays où on se trouvait, l’agence où on travaillait, les langues qu’on parlait, la musique nous a tous rassemblés. Les professeurs de langues étrangères de chaque agence sont sortis de leurs salles de cours pour recevoir avec impatience leurs collègues et leur offrir de petits cadeaux musicaux. Ce jour-là nous avons tous parlé une seule langue : celle de la musique bienfaisante qui nous accompagne dans nos moments de tristesse, de joie ou bien de mélancolie.

Je vous invite à jeter un coup d’œil dans chaque agence pour voir comment on l’a marquée, cette belle fête.

« Si la musique nous est si chère, c’est qu’elle est la parole la plus profonde de l’âme, le cri harmonieux de sa joie et de sa douleur. » (Romain Roland)

« Parce que sans la musique la vie de chacun de nous serait plus dépourvue de couleur et de sens et parce que chaque fête et un excellent prétexte de nous rassembler et de partager, le 21 juin, vers le soir, après les heures presque « brulantes » (si on pense à la température qui faisait dehors, même à Brasov) de travail, nous nous sommes rencontrés comme d’habitude, avec beaucoup de plaisir, dans la salle d’évènements du neuvième étage.
Outre la joie d’être ensemble, on a ajouté quelque chose de sucré, quelque chose de salé, un verre de vin froid et bien sûr beaucoup de musique. Nous nous sommes aussi divertis avec un petit concours, un peu moins conventionnel mais amusant – chacun de nous a essayé de reproduire en mots l’importance que la musique a dans notre vie. Les définitions ont été amusantes ou sensibles ou bien surprenantes, tenant compte de la personnalité de chacun.
Le « grand » prix symbolique a été reporté par notre collègue Marius P. qui a voulu bien sûr le partager avec nous, les moins
« inspirés ». (Monica Ciobotea, Brasov)
Fete de la Musique
« Mardi 21, les équipes Zaz et Smiley se sont affrontées au cours d’un quiz musical portant sur des questions franco-roumaines. Malgré sa persévérance pour rattraper son retard l’équipe Zaz a perdu et a dû interpréter la chanson « Je veux », gage, imposé par l’équipe adverse. Tous les membres de l’équipe ont relevé ce nouveau défi avec brillo. » (Roxane Capodagli, Bucarest)

« A l’occasion de la Fête de la Musique, on a organisé un petit buffet avec des amuse-gueule, des petits gâteaux et des boissons rafraîchissantes pour les employés de notre agence. On a écouté de la musique et quelques participants nous ont montré leurs pièces musicales préférées en français, qu’on a écoutées ensemble sur youtube, des classiques (Joe Dassin, Edith Piaf) mais aussi de très récentes (Zaz, Stromae). On a passé un bon moment ensemble en fin de journée de travail. » (Raluca Borza, Cluj)

« Étant un événement incontournable annuel en France qui s’est honoré pourtant pour la première fois à Hanoi, au Vietnam, cette fête de la musique est une journée bien attendue de tous les collaborateurs de P5 HAN.
En prenant le thème de cette année
« La musique est plus forte que… »(que la chaleur et la fatigue pour nous), nous nous sommes apprêtés aux préparations dès la fin du travail. Après la brève présentation en français, anglais et vietnamien sur cette fête et le discours d’ouverture de notre directeur musicophile, une fois la lumière éteinte, nous nous sommes plongés dans une ambiance festive avec un spectacle de danse dynamique de jeunes danseurs de l’agence. Suivi de ce prologue musical, un quiz sur des films et des chansons avec des cadeaux nous a beaucoup intéressés. Ensuite, la fête est redevenue frénétique en offrant aux participants un petit concert interprété par des amateurs et des amoureux de la musique de l’agence. Enfin, nous avons dansé au rythme de musique si bouleversant « C’est la vie », ce qui a incité tous les collaborateurs de Hanoi à s’enflammer de leur façon.
C’étaient vraiment des moments de détente, de solidarité et d’amitié. Nous nous sommes unis par la musique et en musique.
 » (Nguyen Thi Thuy Linh, Hanoi)
Fete de la Musique cake« L’atmosphère a été géniale et les photos en sont la preuve. Si on n’avait pas dû retourné le matériel (le microphone et les haut-parleurs) la fête aurait duré des heures et des heures. L’une des surprises bien reçue par les collègues était le gâteau en forme de guitare. Tout le monde a chanté en français, en anglais, en roumain et en russe. Comme pour nous c’est la 4e édition de cette fête, on essaie chaque fois « d’inventer » quelque chose de nouveau, d’intéressant et d’inédit. » (Viorica Popescu, Chisinau).

« Encore une fois l’espace de détente de Iasi a mis ses habits de fête et a accueilli ses invités pour fêter, cette fois-ci, la MUSIQUE. Les ingrédients d’une fête réussi ? Les voici : cinq équipes pleines d’enthousiasme, de désir de gagner et de s’amuser ; un petit retour dans le passé à travers un concours sur des films et leurs bandes sonores ; la traditionnelle dégustation de gâteaux et de jus (une dégustation bien méritée pour les joueurs et les spectateurs) ; la remise des prix (de petits cadeaux) pour les récompenser et l’ingrédient magique, la MUSIQUE. » (Krisztina Diaconita, Iasi)

Et parce que la musique rassemble, fait du bien, c’est un langage commun et elle est plus forte que tout, on vous attend l’année prochaine à une autre édition de « Faites de la Musique, Fête de la Musique » ici, chez Pentalog.

Article écrit par Krisztina Diaconita, professeur de langues étrangères dans PEP à Iasi.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.