Facebook EmaiInACirclel
Externalisation IT

[Episode 03] Un an après l’évolution de notre infrastructure réseau

PentaGuy
PentaGuy
Blogger

Il y a un an de cela, je publiais sur ce blog un article concernant l’évolution de l’infrastructure WAN de Pentalog. Le projet baptisé WAN2009  devait à l’époque nous permettre de :
– Augmenter les bandes passantes
– Augmenter la qualité de services
– Assurer une redondance vers les ressources internes et vers Internet

Toutes les ressources prévues ont été déployées : 2x50Mbps de niveau 2 entre le datacenter de Bucarest et les agences Roumaines (2x20Mbps pour l’agence Moldave), 30Mbps vers Internet pour tous ces sites par plusieurs opérateurs, lien à 100Mbps de niveau 2 entre les datacenters de France et Roumanie.

heading_hebergement_securite_thumb

Un an après, je voulais faire un point rapide pour en partager les gains et les difficultés.

En quelques chiffres clairs (parfois estimés), les gains mesurés en moyenne sur les agences roumaines et moldaves sont les suivants :
– Nous sommes passés d’une disponibilité d’accès Internet de 92%  [est.] à 99,23% (mesurée entre mars -novembre 2010) soit une réduction par 10 de l’indisponibilité (60 heures à 6 heures). L’indisponibilité restante est à 80% due à des coupures de courant.
– Nous sommes passés d’une disponibilité d’accès aux ressources internes de 91%  [est.] à 99,10% (mesurée entre mars – novembre 2010)
– Au niveau budgétaire, le budget de prestations a été augmenté par 2 pour une augmentation des bandes passantes par 12 pour un investissement relatif à 3 mois des prestations antérieures.
– La supervision de cette nouvelle infrastructure s’est faite avec 0% d’augmentation des ressources humaines.
– On estime l’économie de bande passante entre 10 et 15% par la « simple » en œuvre de règles de filtrage du trafic Web et d’anti-spam
– On a estimé un ROI de 8 mois par les gains en disponibilité et en amélioration de la dimension de bande passante.

Sur le plan pratique, les deux déménagements d’agence pratiqués en Roumanie  depuis le déploiement de WAN2009 nous a permis de réduire considérablement le risque IT. En effet, le passage en niveau 2 nous a supprimé toute la phase de reconfiguration des adresses IP sur les équipements réseau (France + agence). La migration des accès Internet s’est fait totalement sans conséquence. Les problèmes que l’on avait systématiquement dans les déménagements précédents avec les opérateurs dans la synchronisation des changements ont disparu.

Pour optimiser le budget, nous gérons l’augmentation de la bande passante Internet à un seul point où les coûts sont les plus réduits et où nous disposons de plusieurs accès, redondance et concurrence obligent.

En déployant des équipements identiques sur tous les points de présence dont la gestion est plus conviviale, nous avons évité l’intégration d’un nouveau profil de haut niveau (VPN, redondance, …). Cela s’est fait avec les compétences en place. Cette gestion centralisée entraîne aussi une amélioration du niveau de sécurité par la convergence des pratiques. Ces équipements nous ont aussi permis de mettre en place des règles de priorisation de trafics afin de favoriser la voix, les échanges internes et avec nos clients et en séparant le trafic Pro du trafic autre (YouTube, Google, …). Au final, c’est une meilleure qualité de services.

Sans cette infrastructure, nous n’aurions pas actuellement le niveau de qualité de services sur le Centrex dont nous avions repris en charge totalement. Mais nous avons encore des améliorations à apporter pour augmenter la qualité des services.

Ce réseau en étoile entre les agences roumaines autour du datacenter pourra être reproduit au Vietnam quand nous aurons plusieurs agences. Nous avons déjà identifié les différents acteurs mais les gains de cette architecture se situe entre 2 et 3 agences.

On avait prévu de traiter en 2010 :
La virtualisation du poste de travail (VDI) : L’expérimentation n’est pas allée assez loin pour pouvoir généraliser. Mais l’infrastructure que nous préparons permettra de répondre. Par contre, il nous faut encore nous assurer des gains de cette approche. Des projets comme ProductionFabric vont nécessairement avoir besoin de ce type d’infrastructure.
– L’étude de déploiement d’une solution de vidéo-conférence est actuellement en cours dans le cadre d’une action liée à la réduction de coûts.

En plus de ces projets et du déploiement de notre éco-système de cloud computing, nous comptons en 2011 refondre notre système de sauvegarde et mettre en œuvre le PRA de l’ensemble de notre activité.

[Episode 02] Comment ne pas ignorer nos HEROs ?

[Episode 04] Réflexion sur le VDI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.