Facebook EmaiInACirclel
Externalisation IT

Le Groupe Pentalog a franchi le cap des 500 employés le 15 avril… et fait route vers les 1000 !

Frédéric Lasnier
Frédéric Lasnier
Chief Executive Officer

Ce chiffre nous a un peu pris de cours puisque nous l’attendions plutôt pour le mois de juin. Nous avons donc beaucoup, beaucoup recruté au premier trimestre. Ce sont surtout les fonctions de support qui en ont profité… et qui en avaient bien besoin. Nous n’en parlons probablement pas assez souvent, mais ce sont bien les équipes administratives de Virginie (notre DAF) et les équipes techniques d’Aymeric, le grand patron des infrastructures, des applications internes, de la direction technique, de la pépinère et de la R&D qui ont le plus grandi récemment. La DAF compte aujourd’hui 22 personnes dans le monde (des comptables, chefs comptables, des juristes, et le service voyage), tandis que les équipes techniques d’Aymeric regroupent elles plus de 50 collaborateurs.

Le taux de croissance de notre CA a pourtant baissé, à +20% au T1 2010 contre une performance de +55% au T1 2009. Il y a donc un léger décalage entre croissance du CA et de l’effectif. Mais nous connaissons notre road map… et nous savons qu’elle nous mènera vers un chiffre de 1000 collaborateurs vers la fin de 2013. Ces fonctions de supports sont indispensables pour soutenir un plan aussi ambitieux. D’autant plus que Pentalog commencera à se faire remarquer bientôt sur autre chose que ses chiffres. L’innovation est en effet au menu des années à venir, qu’elle soit organisationnelle, administrative ou technologique ! Ce sont ces directions qui les supporteront, les produiront et piloteront notre évolution.

Il ne nous reste plus qu’à mettre en musique Pentalog Labbs et nous serons pourvus pour l’accomplissement de nos plans les plus fous J.

Je vais maintenant me risquer à un petit pronostic et vous annoncer que dès le T2, le taux de croissance va recommencer à croître. Je le verrai bien autour de 25% et choper un rythme de +30 vers le T4. Ce rythme, légèrement inférieur au 33% de moyenne établis dans nos plans est compensé par le chiffre de 50% réalisé en 2009. Nous serons donc alignés sur nos objectifs fin 2010, tels qu’établis en 2008. Cette performance se situera quoi qu’il en soit très au dessus d’un marché français au régime sec, qui se contentera d’environ 3%.


2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.