Facebook EmaiInACirclel
Externalisation IT

Pentalog réalise une croissance de 29% au T2, principalement dans le e-commerce, le M2M et l’Embarqué

Frédéric Lasnier
Frédéric Lasnier
Chief Executive Officer

Pentalog ne relâche pas ses efforts et réalise une croissance de 29% au T2, dans la lignée du T1 (31%). Cette croissance provient pour moitié de l’extension des contrats existants, contrairement au T1, qui avait été caractérisé par un volume sans précédent de nouvelles signatures, immédiatement mises en production. Avant de revenir sur les extensions, saluons toutefois, alors que le trimestre n’est pas terminé, l’arrivée de 6 nouveaux clients au moins : 3 en France, 1 en Allemagne et 2 en Israël. L’un d’entre eux revêt une importance stratégique tout à fait particulière puisqu’il s’agit, suite à une opération financière remarquée sur la place de Paris, d’accueillir les développements d’une future star du e-commerce français. Stratégique, cette opération l’est aussi car elle confirme les résultats déjà obtenus par Pentalog dans le commerce électronique et sur Magento en particulier. Par ailleurs, l’un des leaders mondiaux des réseaux sociaux a choisi Pentalog pour ses besoins de développement. Ainsi les plateformes marchandes web développées et mises en œuvre par Pentalog accueilleront bientôt un volume annuel de chiffre d’affaire d’environ 1 milliard d’Euros. En Allemagne, nous saluons la signature d’un contrat de Business Intelligence avec un Groupe de l’habillement reconnu, puisqu’il s’agit de Gerry Weber. Après le record du T1, le groupe revendique 16 nouveaux clients démarrés depuis le début de l’année.

En terme d’extension maintenant, Pentalog vient de se voir confirmer un deuxième élargissement depuis le début de l’année de l’opération menée pour la filiale d’édition de logiciels de Billing Telecom du Groupe Ericsson (ex LHS). Cette opération, localisée à Iasi a démarré en 2008 et comptera dans quelques jours plus de 36 collaborateurs impliqués. De même, deux clients majeurs de l’immobilier viennent également d’élargir leur appel à Pentalog pour l’un, et de renouveler leur confiance à Pentalog pour l’autre. La filiale technologique de l’un des plus grands groupes énergétiques français vient également d’étendre la relation qu’elle avait initiée en janvier dernier avec Pentalog dans le M2M (machine to machine).

Au sein de l’incubateur, Pentalabbs, les start up continuent à grandir vite et enregistrent des croissances voisines de 100% au T1 et T2. Elles croîtront de plus de 50% en 2011. Leurs ventes ne rentrent pas dans le périmètre d’analyse financière de Pentalog.

Pour le T3, Pentalog s’attend à une croissance toujours substantielle mais dans un rythme moins élevé. Elle sera probablement comprise dans une fourchette de 12 à 18%.

Le semestre s’achèvera donc sur une croissance organique d’environ 30%, confirmant tant les options stratégiques internationales (Israël, Allemagne, Suisse, Belgique) que les efforts de spécialisations sectorielles. Le e-commerce, le M2M, l’Embedded (développement embarqué) dans le secteur de la téléphonie mobile, continuent de croître beaucoup plus vite que le reste du marché.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.