Facebook EmaiInACirclel
Externalisation IT

Pentastock 2010 : Discours Frédéric

PentaGuy
PentaGuy
Blogger

Pour ceux qui n’ont pas été présents le WE dernier à la fête Pentastock 2010, je vous invite à lire le discours de Frédéric. Vous trouverez ci-dessous la version en français et en roumain. Bonne lecture !

Chers collègues, Chers amis, Chers partenaires,
L’image de la Roumanie que j’avais avant l’année 2000 et avant d’arriver la première fois ici, était représentée par quelques images de 1989, Brancusi et Ionesco. Quelques années plus tard, j’ai appris que Cioran, que j’ai étudié au lycée, était en fait *Cioran* et d’origine roumaine. En ce qui concerne la République de Moldavie, j’avais à l’esprit quelques images de la guerre de Transnistrie et de vagues idées du pacte germano-soviétique.

Les débuts de Pentalog en Roumanie nous ramènent à un hiver froid, où 3 Mousquetaires ont atterri à Brasov : Eric, Aymeric et moi. Les premières images m’ont montré un pays sombre, triste, où les restaurants (ce qui pour un Français est une référence primordiale) étaient presque vides, avec des menus où presque rien n’était disponible… Aujourd’hui, tout a changé, et je ne ratte aucune occasion quand je parle de la Roumanie, de citer à quel point les villes ont changé en mieux, et à quel point elles sont devenues agréables… pour dire qu’en Roumanie je me sens comme chez moi. En fait, c’est une deuxième maison pour moi. Et malgré tous les pays que j’ai visités, cela n’a aucune chance de changer.

Pentalog est parti en route avec une équipe de quelques personnes au cœur des Carpates. Aujourd’hui, nous sommes la première société de conseil, d’ingénierie et d’externalisation de la Roumanie et Moldavie. Nous sommes partis dans cette aventure comme une organisation 100 % francophone, pour devenir à l’heure actuelle une société internationale. Mais la Francophonie et la France sont toujours restées un point de repère.

En ce qui concerne la société, nous pouvons dire qu’aujourd’hui Pentalog a montré la voie à de nouveaux business-models, tant à l’Est qu’à l’Ouest, aux entreprises dans ce secteur d’activité. Nous avons internationalisé la production et les ventes. Nous avons gagné de grands projets à la fois en volume et en termes de technologie aussi. Les projets de Pentalog Roumanie et Moldavie sont probablement parmi les plus importants dans ces pays et représentent en Roumanie, par exemple, 5% du PIB IT Services. Ces projets, par leur taille et leur complexité, représentent des avantages pour votre développement personnel aussi. Aujourd’hui Pentalog gagne des projets en France, Suisse, Autriche, Allemagne, Roumanie, Moldavie … et bientôt au Vietnam et en Israël.
Ce que nous cherchons chaque jour, c’est d’être à l’avant-garde des méthodes de production software et d’innovations. Cette vision se traduit par l’ouverture de Pentalog Labs, qui mettra en pratique des stratégies de breakthrough. Peut-être qu’Eric, étant le dirigeant de Pentalog Labs et sergent en recrutement discutera aujourd’hui avec certains d’entre vous, afin de créer son commando de bataille.
Parce que nous sommes dans le domaine de l’innovation, quelques mots s’imposent au sujet de People Centric. XPC est une preuve claire de la volonté de Pentalog d’être une entreprise innovante tant en termes de méthodes que de modèle d’organisation sociale, parce que 49% des actions sont détenues par les employés du groupe Pentalog. Les choses ont changé. Raluca et ses associés : Andra, de même que Eric, Virginie, Monica et moi, détenons et dirigeons une start-up qui fonctionne d’après un vrai modèle californien, et dont les associés s’investissent beaucoup et avec un grand enthousiasme, tandis que Pentalog apporte un soutien financier nécessaire pour atteindre un grand destin. Le schéma organisationnel est inversé, dans le sens que la société mère est en Roumanie, la première filiale est en France, et la prochaine probablement au Vietnam ou en Israël.
L’implication des employés au capital social de la société est une règle de conduite que la direction a mise en place dès les premiers jours de sa création en 1993. Même si dans la pratique il est difficile d’appliquer ce système, du point de vue juridique, managérial et patrimonial, le système n’a jamais été interrompu. Actuellement, 5% du capital de Pentalog est détenu par nos collègues roumains et moldaves – environ 10 personnes. Et dans quelques mois cela va atteindre 10%, ca veut dire entre 1-2 millions €.

Je voudrais vous faire part, mes collègues de Chisinau, d’une nouvelle, j’espère qu’elle sera bonne. L’année dernière nous avons été impactés par les conditions politiques et sociales en Moldavie. Pentalog a souffert suite à ça, de nombreux collègues ont choisi de quitter le pays pour trouver une meilleure vie… parfois à plus de 10 000 km distance de leurs familles et amis. Si vous vous souvenez, nous avons parlé de ces sujets dans les médias tant que dans les différents domaines politiques de Moldavie et France et aussi bien avec d’autres entreprises. Mais entre temps, nous avons cherché et trouvé des solutions pour certains de ces problèmes. Ainsi, nous avons signé un partenariat avec la Banque Mobias, qui donnera à tous les employés de Pentalog Chisinau un accès à des taux préférentiels pour des prêts hypothécaires. Bien sûr, ce n’est qu’une première étape, qui sera ensuite complétée. Mais il devait y avoir un point de départ.

En conclusion, je voudrais me prononcer sur la situation de l’IT roumano-moldave dans le cadre de la crise mondiale. Ces 10 dernières années, j’ai voyagé dans le monde entier afin de mieux positionner l’offre Pentalog. Je peux dire de façon générale que l’IT roumain n’est pas particulièrement menacé aujourd’hui et qu’il dispose encore d’une marge de progression. Par ailleurs, je n’ai pas pris part à l’hystérie collective du secteur IT roumain, suite à diverses annonces liées à l’élimination de l’exemption fiscale. Cette mesure, même si elle est juste en termes civique, intervient dans un moment inapproprié du point de vue économique. Je pense qu’un jour cette mesure sera appliquée, parce qu’aucun état démocrate ne peut soutenir durablement une industrie déjà forte par des accords corporatistes. Mais si nous voulons croire au meilleur avenir de la Roumanie, tant les sociétés que les employés doivent comprendre qu’ils doivent payer des impôts. Payer donne des droits.
Ce qui est essentiel aujourd’hui c’est d’être dans une entreprise qui dispose d’un registre de commandes solides pour au moins deux ans, une entreprise qui a un plan de développement stratégique et une vraie colonne vertébrale européenne, qui a les meilleures stratégies pour améliorer la productivité et une fantastique équipe internationale, inspirée par le meilleur de votre culture et de la nôtre.
Je vous remercie d’être venus nombreux, ainsi que pour votre participation quotidienne à la réussite de Pentalog. Et maintenant: Let’s Party!

………………………….

Je suis roumain, donc je vais commencer par :

Dragi colegi, dragi prieteni, dragi parteneri,
Imaginea Romaniei pe care o aveam, inainte de 2000 si inainte de a veni pentru prima data aici era reprezentata de cateva imagini din 1989, Brancusi si Ionesco. Cativa ani mai tarziu am aflat ca Cioran, pe care l-am studiat in liceu, era de fapt « Cioran » si de origine romana. In ceea ce priveste Republica Moldova, aveam in minte cateva imagini de razboi din Transnistria si idei vagi ale pactului germano-sovietic.
Inceputurile Pentalog in Romania ne duc catre o iarna friguroasa, in care 3 muschetari au debarcat la Brasov : Eric, Aymeric si eu. Primele imagini mi-au adus in fata o tara sumbra, trista, unde restaurantele (ceea ce pentru un francez este un reper primordial) erau aproape goale, cu meniuri din care nu era aproape nimic disponibil….Astazi, totul este schimbat, si nu ratez nici o ocazie cand vorbesc despre Romania, de a mentiona masura in care orasele s-au schimbat, in bine, si au devenit agreabile …De a spune ca in Romania ma simt ca acasa. De fapt, ca este o a doua casa pentru mine. Si in ciuda tuturor tarilor pe care le-am vizitat, acest lucru nu are nici o sansa de a se schimba.

Pentalog a plecat la drum cu o echipa de cateva persoane in inima Carpatilor. Astazi suntem prima companie de consultanta, inginerie informatica si outsourcing din Romania si Moldova. Am plecat in aceasta aventura ca o organizatie 100% francophona, pentru ca astazi sa devenim o companie internationala; insa francophonia si Franta raman in continuare un important reper.

Din punct de vedere al companiei, putem sa spunem ca astazi Pentalog a aratat calea catre noile business model-uri, atat la Est cat si la Vest, firmelor din acest sector de activitate. Am internationalizat productia, vanzarile. Am castigat proiecte de anvergura atat in volum cat si din punct de vedere tehnologic. Proiectele din Pentalog Romania si Moldova sunt posibil printre cele mai mari din aceste tari si reprezinta in Romania, spre exemplu , 5% din PIB-ul IT services. Aceste proiecte , prin dimensiunea si complexitatea lor, reprezinta si atuuri pentru dezvoltarea voastra personala. Astazi Pentalog castiga proiecte in Franta, Elvetia, Austria, Germania, Romania, Moldova…si in curand in Vietnam si Israel.

Ceea ce cautam in fiecare zi este de a fi in avangarda metodologiilor de productie software si a inovatiei. Aceasta viziune se traduce prin inaugurarea PENTALOG LABS, care va pune in practica strategii de breakthrough. Poate ca Eric, din pozitia de responsabil al PENTALOG LABS si sergent recrutror, va discuta astazi cu cativa dintre voi, pentru a-si crea commado-ul de lupta.
Pentru ca suntem in aceasta zona a inovatiei, se impun cateva cuvinte despre People Centric. XPC este o dovada clara a vointei Pentalog de a fi o firma inovatoare atat in ceea ce priveste metodele cat si modelul de organizare sociala, pentru ca 49% din capital este detinut de catre angajati ai grupului Pentalog. Lucrurile s-au schimbat. Raluca si asociatii sai : Andra, dar si Eric, Virginie, Monica si eu, detinem si dirijam un strat-up care functioneaza dupa un adevarat model californian, in care asociatii furnizeaza nu doar un volum de munca suplimentar, dar mai ales un extraordinar entuziasm. Iar Pentalog le aduce un suport financiar necesar pentru indeplinirea unui destin extraordinar. Schema organizatorica este inversa , in sensul ca firma mama este in Romania , prima filiala e in Franta, iar urmatoarea posibil in Vietnam sau Israel.

Implicarea salariatilor in capitalul companiei este o regula de conduita pe care conducerea a aplicat-o inca de la crearea firmei in 1993. Chiar daca in practica este dificil de a aplica acest sistem, atat din punct de vedere juridic, managerial si patrimonial, sistemul nu a fost niciodata oprit. In prezent 5% din capitalul grupului Pentalog este detinut de catre colegii romani si moldoveni – vreo 10 persoane. Iar in cateva luni va ajunge la 10%, adica intre 1 – 2 mil €.

As vrea sa le dau colegilor nostri de la Chisinau o veste, sper buna. Anul trecut am fost impactati de conditiile politice si sociale existente in Moldova. Pentalog a avut de suferit din aceasta cauza, multi colegi alegand sa paraseasca tara pentru a gasi o viata mai buna…cateodata la peste 10 000 km distanta de familiile si prietenii lor. Daca va aduceti aminte, am vorbit despre aceste subiecte atat in media, cat si in diverse sfere politice din Moldova si Franta si cu alte companii. Insa in acelasi timp am cautat si gasit solutii pentru o parte din aceste probleme. In acest sens am semnat un parteneriat cu Mobias Banca, care va permite tuturor angajatilor Pentalog un acces la credite ipotecare la dobanzi preferentiale. Desigur, nu este decat un prim pas, care va fi ulterior completat. Dar trebuia sa existe un punct de plecare.

As vrea ca incheiere sa va spun cateva cuvinte asupra situatiei IT-ului romano- moldav, in cadrul crizei globale. In acesti 10 ani am parcurs intreaga lume pentru a pozitiona cat mai bine oferta Pentalog. Pot sa va spun din punct de vedere general ca IT-ul romanesc nu este in mod particular amenintat astazi si ca dispune inca de o marja de progres. De altfel nu am fost partas la isteria colectiva a sectorului IT romanesc, in urma diferitelor anunturi legate de eliminarea scutirii de impozit. Aceasta masura, chiar daca este justa din punct de vedere civic, vine intr-un moment economic nepotrivit. Cred ca intr-o zi aceasta masura va fi aplicata, pentru ca nici un stat democratic nu poate sustine durabil o industrie deja puternica, prin acorduri corporatiste. Insa daca vrem sa credem intr-un viitor mai bun in Romania, atat companiile cat si angajatii trebuie sa inteleaga ca trebuie sa plateasca impozite. A plati da drepturi.

Ceea ce este esential astazi este de a fi intr-o companie care dispune de un registru de comenzi ferme pe cel putin 2 ani, intr-o companie care dispune de un plan strategic de dezvoltare si de o adevarata coloana vertebrala europeana, care dispune de cele mai bune strategii de ameliorare a productivitatii si de o fantastica echipa internationala, inspirate de catre ce este mai bun din cultura voastra si din cultura noastra.
Va multumesc pentru prezenta numeroasa, pentru participarea zi de zi la reusita Pentalog.
Si acum : let’s Party !!!


2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.