Facebook EmaiInACirclel
Stratégie

Opérateurs GSM : où est le gain ?

PentaGuy
PentaGuy
Blogger

Depuis le mois de Novembre, nous nous sommes lancés dans le processus de remise en concurrence de notre opérateur mobile. Nous sommes depuis 4 ans chez SFR et arrivé au terme de la période d’engagement, nous nous devions de les remettre en concurrence. C’est la règle dans notre processus d’achats (certifié).

Nous venons de retenir Orange à l’issue d’une phase de sélection sur la base des propositions suivie d’une phase de négociation exclusive. Pour démarrer cette consultation, j’ai travaillé avec Mejdouline pour analyser nos pratiques et déterminer quels sont les profils de nos utilisateurs. Nous disposons de 3 catégories majeures : Super nomades (x2), Nomades (x4) et les sédentaires (x16). Cette dernière catégorie même si elle représente les 3/4 du parc est une partie insignifiante dans le budget. Nous nous sommes donc concentrés sur l’analyse et les besoins des 2 autres catégories.

Les catégories des nomades sont des consommateurs d’itinérance voix et data et cela ne fait qu’augmenter. Les nomades sont demandeurs de plus d’accès data (clé 3G). Nous avons donc axé notre expression de besoins sur l’itinérance et la généralisation du double accès data (ordinateur + téléphone mobile). C’est sur ces dépenses que nous avons le plus concentré nos efforts.

Ensuite, nous avons du répondre à la question « iPhone ou not iPhone ? ». Il est vrai que l’on peut se poser la question de son autonomie, de sa fragilité et de son niveau de sécurité. Mais en comparant les autres terminaux du moment, il n’y a pas vraiment photo. Symbian est en retard. Windows Phone, c’est trop tôt comme Androïd. La seule alternative était le BlackBerry mais il n’atteint pas le niveau de convivialité de l’iPhone. Depuis presque 6 mois, je me suis équipé personnellement d’un iPhone qui m’a permis de valider l’intégration dans un environnement Pentalog. Je n’ai vraiment pas été déçu de sa convivialité, de sa rapidité, de sa simplicité. Le choix est donc fait, toute la population des nomades sera équipée d’un iPhone 3GS 16Go.

Auparavant, les terminaux étaient gérés par le service administratif & financier. Nous avions déjà convenu que l’équipe reprendrait la gestion des terminaux au moment du changement de contrats. Ces terminaux sont maintenant gérés comme un ordinateur (inventaire, gestion de configuration, stock de secours). Nous sommes en pleine définition des procédures d’exploitation de l’iPhone car la Roumanie et la République de Moldavie sont également équipés de l’iPhone. Les utilisateurs ne pourront pas faire ce qu’ils veulent avec leur iPhone. Nous allons déployer des profils sur l’iPhone pour gérer les configurations (liste des Access Point wifi des agences, paramètre de messagerie, …). Même si les outils de gestion de parc ne sont pas encore arrivés à un niveau très satisfaisant, nous avons trouvé dans cette gestion de profils le minimum que nous attendions.

A périmètre constant, nous réduisons notre budget voix de 9%. La simulation des trafics voix d’itinérance sur les derniers mois appliqués aux tarifs Orange nous montrent une réduction de 10%. Comme nous allons mieux suivre notre consommation data, nous estimons la réduction du budget de l’ordre de 400%. C’est sur ce poste que se fera la plus grande partie de notre gain. Dans tous les cas, nous nous organisons pour suivre de près nos consommations pour maîtriser au mieux notre budget là où les options d’adaptation automatique de l’offre n’existent pas.

Je tenais quand même à déplorer qu’Orange ne soit pas arrivée à proposer des offres mondiales. La mondialisation ne serait-elle pas arrivée chez eux ? En effet, là où nous sommes implantés (Roumanie, République de Moldavie) Orange est déjà notre fournisseur de solutions mobiles. C’est dans et vers ces pays que nous avons beaucoup de Roaming. Orange n’est pas capable de faire jouer le « réseau ». Pour limiter l’impact de ce manque, nous allons monter nous-mêmes notre VPN avec notre Centrex qui couvre déjà la France et la Roumanie. Les autres pays vont suivre. Une application iPhone est à l’étude en ce moment.

De son côté SFR a seulement actualisé l’offre que nous avions sur notre parc sans prendre la réelle évolution de notre besoin. Dommage car la compétition était vraiment ouverte.

En conclusion, Orange a fait ce qu’il fallait pour répondre à nos principales problématiques. Jusqu’en 2001, nous étions 100% FT et depuis 4 ans nous étions à presque 0% Orange. Il reste quelques lignes analogiques (fax, secours, …). Notre particularité commence à retrouver chez Orange des produits qui lui sont adaptés.


5 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.