Facebook EmaiInACirclel
Salons & conférences

Salon e-Commerce Paris 2016 – Paris Retail Week

Aline Mirti

Business Developer SkillValue

Comment le e-commerce répond-il en 2016 aux impératifs d’automatisation et d’humanisation de la relation client. Quelles sont les tendances e-commerce 2016 sur le Salon e-Commerce Paris 2016 ? Quelles passerelles cross-canal établir entre l’univers physique du consommateur et le monde digital ?

Plus que jamais les vendeurs, acteurs du e-commerce et retail, veulent entrer en symbiose avec le consommateur, un consomm’acteur hyperconnecté, mobile, impliqué et très informé. Les 4 idées à retenir du salon E-Commerce Paris 2016 et de Paris Retail Week :

  • industrialisation de la qualité et de la sécurité des données,
  • émergence des technologies cognitives,
  • agilité,
  • collaboration avec le client.

Voir nos tarifs pour créer votre site e-commerce

salon E-Commerce Paris

Les sites e-commerce et retail veulent créer une expérience d’achat adaptée au consommateur mobile. Combien coûte la création d’un site e-commerce en IT outsourcing ? Voir nos tarifs e-commerce pour une équipe dédiée de 3 développeurs full-stack, front-end et back-end.

La révolution du commerce augmenté

Le commerce augmenté ou “augmented retail” est la thématique centrale de Paris Retail Week.
Cet événement rassemble du 12 au 14 septembre la 13ème édition du salon E-Commerce Paris et la 30ème édition d’Equipmag.
Le commerce augmenté, c’est un univers de vente “phygital”, perméable entre le monde physique et digital, et surtout centré autour du consommateur.

Tour d’horizon des bonnes pratiques du commerce augmenté et des enjeux du e-Commerce en 2016 pour la DSI et comment Pentalog y répond.

1 – Un impératif d’industrialisation de la qualité et de la sécurité des données

Le Big data change la donne. Le e-commerçant peut être rapidement submergé par la multiplication des données hétérogènes

  • transactions e-commerce,
  • produits et services vendus en ligne,
  • activité des consommateurs dans les points de vente retail,
  • activité sur les réseaux sociaux, en avant vente et en après vente.

A cette somme d’informations s’ajoutent les données de l’IoT (internet of things). Des objets connectés, par exemple des capteurs en magasin (exemple : iBeacon) permettent de détecter les smartphones de clients fidèles au point de vente et d’optimiser la rotation des stocks…

Pour le DSI d’un site e-commerce, cet afflux de données de type Big Data nécessite de revoir les standards de qualité, de disponibilité et de fiabilité des informations en temps réel pour répondre aux exigences du client et du vendeur (logistique, marketing, achats…).
Autre question cruciale : Comment est assurée la sécurité des données personnelles et bancaires ?
Enfin, en terme de supervision IT, le service e-commerce est-il disponible à 100% ? Même en cas de rush sur les soldes, ventes flash et séries limitées ? Autant de domaines dans lesquels Pentalog apporte une expertise.

2 – Automatisation et intelligence… les technologies cognitives améliorent l’expérience client

Les parcours utilisateurs cross-canal s’enrichissent d’informations sur les produits, les promotions, les livraisons, les comportements d’achat. Les recommandations sont de plus en plus pertinentes grâce aux nouveaux modèles de deep learning. Ainsi elles déclenchent plus vite l’acte d’achat et facilitent le cross-sell et l’up-sell.

Grâce à la data science et au deep learning, des robots, des interfaces web personnalisées, des chats intelligents, accueillent l’acheteur off line et online. Et l’accompagnent dans son parcours pour le rendre plus fluide et plus ergonomique, sans paraître trop intrusif.

La technologie se fait oublier mais pas la marque… qui suit partout le consommateur, du smartphone au point de vente physique.

Pour en savoir plus, lire l’article Le Deep Learning

3 – Agilité et continuous delivery : le e-commerce évolue en permanence

Les comportements des consommateurs sont en évolution rapide ainsi que leurs attentes par rapport au point de vente et aux achats en ligne. La logistique doit suivre, du 1er clic à la réception du colis. Le consommateur achète partout, à tout moment, avec son smartphone (arrivée du paiement mobile en magasin avec Apple Pay), sur un site e-commerce mais aussi sur un réseau social, voire sur sa messagerie instantanée, une tendance émergente en Chine sur Wechat et avec Operator aux Etats Unis et bientôt en France.

E-commerce tendance 2016

En plus de cette nécessaire adaptation aux technologies et aux comportements, le e-commerçant en croissance doit également adapter avec agilité son offre, ses sites marchands, ses applications mobiles… à de nouveaux marchés, France, Europe, Asie, États-Unis : règlementations locales, modes de paiements et de livraison spécifiques à chaque pays.

à lire : Comment rater le déploiement des pratiques agiles en 5 points

4 – Humaniser les ventes digitales, jouer sur l’émotion et la collaboration avec le client

La communication de la marque est-elle visible, cohérente et digitale ? Les canaux de communication historiques à sens unique ATL (above the line, la publicité dans les mass media), BTL (below the line, par exemple le marketing du point de vente) sont ils en phase avec la digitalisation ? Sur les réseaux sociaux, les clients attendent des échanges personnalisés et immédiats avec les interlocuteurs humains de la marque. Après le B2C (business to consumer) ou le B2B (business to business), la digitalisation nous conduit au H2H (human to human).

De plus en plus de commerçants en ligne s’appuient sur les contenus générés par leurs clients (user generated content) pour développer la visibilité de leur offre sur internet, concevoir de nouveaux produits ou de nouvelles opérations de communication en collaboration avec les fans de la marque, mais aussi pour rassurer les consommateurs : notations, avis, témoignages, photos des produits en situation, recettes, conseils, SAV communautaire…

Par exemple Pentalog a mis une équipe de développement dédiée (6 développeurs) à disposition de son client Made.com pour développer en deux mois la plateforme communautaire www.made.com/unboxed : un showroom participatif qui permet aux clients de Made.com de partager les photos de leur décoration intérieure.

Lire le cas pratique client Made.com

à propos de Pentalog, partenaire e-commerce

Pentalog répond aux attentes des e-commerçants et aux éditeurs spécialistes du e-commerce : agilité, flexibilité des ressources humaines, ramp-up rapide, livraison continue, supervision 24/7, cybersécurité.

La plateforme Pentalog vous apporte l’expertise et les ressources humaines pour donner vie à vos projets e-commerce, développer l’audience et optimiser la transformation des leads en clients.

Pentalog fournit à ses clients des équipes de développement dédiées nearshore et offshore, basées en Europe (Roumanie, Moldavie) et en Asie (Vietnam) : développement front-end, développement back-end, développement d’applications mobiles.
Chiffres clés : 850 ingénieurs, un vivier de plus de 65 000 CV de développeurs pour les technologies web, mobile, big data, IoT…

Voir nos témoignages et cas pratiques clients

Prendre Rendez-vous avec un consultant Pentalog pour une heure de conseil gratuite !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close