Facebook EmaiInACirclel
Stratégie

Primes : esprit d’équipe et performance collective au coeur du nouveau système

Aleth Delcenserie
Aleth Delcenserie
Chief Quality Officer
(Associée Fondatrice)

 

Après quelque 4 années d’exploitation, Pentalog a finalement réformé son système de primes de réussite de fond en comble, pour répondre tant aux attentes légitimes de ses collaborateurs qui demandaient un système plus proche des objectifs de leurs projets et qui leur servirait d’outil de management, qu’aux objectifs des dirigeants de l’entreprise, de ne plus récompenser que les vraies performances et des niveaux de qualité et de rentabilité premium.

Il faut dire que l’ancien système, mis en place début 2009 pour soutenir nos débuts dans l’application des standards ISO et le déploiement des bonnes pratiques à tous les niveaux de groupe, avait vécu : pour encourager nos collaborateurs à simplement appliquer les mêmes règles et standards dans toute l’entreprise, nous avions mis en place un outil de surveillance quotidienne du respect de ces règles, où chacun percevait par défaut, si tout était bien conforme, 7% de bonus ; Orwellien, l’argent en plus ! Les règles étant connues et appliquées depuis belle lurette, il était temps de passer à un degré supérieur : rétribuer à leur juste valeur les performances véritables, celles qui sont saluées par la satisfaction de nos clients et la performance économique des projets qu’ils nous confient.

Pour ce faire, notre nouveau système, imaginé en concertation avec des contributeurs représentatifs de toutes les fonctions et agences de l’entreprise, s’appuie sur deux composantes complémentaires :

  • une prime de performance individuelle et projet (mensuelle) qui récompense à un premier niveau l’atteinte des performances personnelles, liées aux activités du collaborateur dans l’entreprise, puis à un second niveau le résultat collectif de l’activité, par le biais d’un coefficient multiplicateur lié à l’efficacité de l’équipe à laquelle appartient le collaborateur ;
  • une prime de résultat (semestrielle et proportionnelle à nos bénéfices) qui vient, lorsque les objectifs financiers de Pentalog sont globalement atteints, compléter le revenu de nos collaborateurs en fonction de leur contribution (Premium, Standard ou Contributeur) à l’atteinte de ce résultat. La prime Premium étant 6,25 fois plus élevée que la prime Contributeur, cela devrait donner envie d’atteindre la plus haute marche du podium !

Dans ce nouveau système, chacun a évidemment l’opportunité d’être récompensé, mais à la différence majeure du précédent, la prime ne pourra plus être considérée (à tort) comme un dû puisque toutes les évaluations partent de zéro, et que les attentes basiques et légitimes de l’entreprise et de l’activité ne seront plus récompensées : seule prévaudra l’atteinte des objectifs fixés, à tous les niveaux : individuel, projet/activité, entreprise.

Véritable outil de management individuel et collectif pour les chefs de projet, les directeurs de centres de production et les responsables des départements internes, ce nouveau système encouragera le pilotage fin des objectifs de chacun, lié à ses capacités intrinsèques et perspectives de carrière, et l’atteinte des objectifs collectifs comme l’amélioration continue de nos performances pour le bénéfice de nos clients et le développement de notre entreprise.

En effet, une personne excellente individuellement, mais dont les collectifs (projet, agence/service) auxquels elle appartient n’atteindraient pas les résultats escomptés, ne pourra plus prétendre aux plus hauts niveaux de prime, et le collaborateur dont les résultats seraient durablement insuffisants faute d’un management mesuré, pourra condamner à lui seul tout le collectif auquel il appartient. En tant qu’individus responsables, on imagine que nous aurons vite fait de vouloir remettre les personnes défaillantes dans les bons rails.

Esprit d’équipe et performance collective seront donc plus que jamais au coeur de ce nouveau système !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.