ACCÉLÉRER SA TRANSFORMATION DIGITALE EN UTILISANT LA MÉTHODE AGILE

Notre travail en commun avec l’équipe PlayBac Presse a commencé en février 2017, alors que l’éditeur avait besoin de renouveler l’ensemble de ses sites web (8 sites internet en tout, pour les éditions Le Petit Quotidien, Mon Quotidien, L’ACTU, L’ÉCO, My Little Weekly, My Weekly, Meine Woche et Mi Semanal). Les précédentes versions des sites dataient de 2011 (pour la plus ancienne) et utilisaient le CMS Symphony 1.

 

methode agile PlayBac Presse

A PROPOS DE PLAYBAC PRESSE

PlayBac est un des premiers éditeurs pour la jeunesse en France et un exemple unique au monde dans ce secteur. L’éditeur a révolutionné le monde de l’édition jeunesse en inventant Les Incollables en 1987 – fiches de révision, ludiques, sous forme de questions/réponses adaptées aux programmes scolaires de chaque classe. Parallèlement à ce succès, il lance à partir de 1995 des quotidiens de presse pour enfants. Ce sont Le petit Quotidien pour les 6-10 ans, Mon Quotidien pour les 10-13 ans et L’ACTU pour les 13-18 ans. Là aussi le succès est au rendez-vous, chaque journal enregistrant chaque année des dizaines de milliers d’abonnés.

LE CHALLENGE – Implementer la méthode agile

Il fallait imaginer et développer une nouvelle plateforme de sites internet desktop et mobile en six mois tout en introduisant la méthode agile chez PlayBac Presse.

 

La date de sortie de l’ensemble des sites — le 23 août 2017 — n’était pas négociable car elle devait correspondre à la période habituelle des campagnes d’abonnements aux différents journaux. La rentrée est chaque année la période clé pour proposer aux parents d’abonner leurs enfants à des publications de qualité.

LA SOLUTION

Tout est parti d’une solution innovante, consistant à proposer une rivière de news pour chaque site de journal. Une présentation du flux d’informations particulièrement adaptée aux habitudes du jeune public.

 

Nous avons appliqué la méthode Agile d’un bout à l’autre du process. Une première phase de Discovery, de 3 semaines, nous a permis de définir les premiers éléments UX UI, de spécifier les contraintes techniques vis à vis de l’existant, et de mettre en place l’organisation de travail. Une équipe projet composée pour moitié de développeurs PlayBac Presse et pour moitié de développeurs Pentalog a été constituée. L’enjeu de cette première phase était de faire monter l’ensemble des intervenants, marketing et technique, dans cette même logique Agile. Dès la conception, des points quotidiens ont été organisés. Les sprints étaient eux de deux semaines. Cette méthode permet en outre de s’adapter aux nouvelles contraintes qui peuvent apparaître en cours de projet et de pouvoir ainsi amender et améliorer l’idée de départ.

 

Si une estimation budgétaire de départ est donnée, c’est l’allocation de l’équipe qui détermine la facturation. On sait rapidement quel périmètre de fonctionnalités on pourra développer avec l’équipe et dans le temps imparti. Le suivi permanent de la capacité de production de l’équipe évite toute frustration en fin de projet. Le client fait constamment ses arbitrages et ne découvre pas le chemin parcouru en fin de projet. La fin de projet se fait sans stress. Elle n’est pas une discussion sur un catalogue de fonctionnalités à faire entrer coûte que coûte dans le site internet ou l’application. Le périmètre est clair pour tout le monde.

 

Les design UX UI ont également été faits suivant cette méthode Agile, ce qui renforce également la pertinence du projet et évite surtout de produire des designs de pages à l’avance, qu’il faudrait ensuite changer en raison de modifications fonctionnelles.

 

Enfin, cette solution donne de la flexibilité à l’équipe, qui est passée de 6 à 12 personnes en cours de projet pour redescendre ensuite à 8 personnes, le tout anticipé en suivant la montée en charge des sprints.

 

Vous souhaitez améliorer l’UX UI de votre site web à l’aide de méthodes agiles ?

LE RESULTAT

Playbac Presse a pu avoir une vision claire et anticipée du produit minimum (Minimum Viable Product) à proposer au public. Il a pu piloter les efforts et le budget dans le temps, de la manière la plus efficace, à l’intérieur d’une enveloppe définie au préalable.

 

A l’arrivée, le projet a traité 1600 tickets alors que 1000 étaient prévus au démarrage. Nous avons pu sortir les versions Desktop et Mobile en temps et en heure alors que seul le mobile était prévu initialement.

 

Les premières semaines après la sortie du site ont prouvé l’efficacité de la méthode et du produit final. Les nouveaux sites ont rapidement recueilli des milliers de nouveaux abonnés.

 

Outre sa satisfaction sur ce qui a été livré, l’éditeur a pu accélérer sa transformation digitale à l’occasion de ce projet. Ses équipes techniques et marketing ont adopté cette nouvelle culture projet, les développeurs sont passés de Symphony 1 à Symphony 3.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close